Accueil » Actualité » Que sont ces cercles ultraviolets sur les pôles de Jupiter ?

Que sont ces cercles ultraviolets sur les pôles de Jupiter ?

Le spectrographe ultraviolet (UVS) dirigé par le SwRI, en orbite autour de Jupiter à bord du vaisseau spatial Juno de la NASA, a détecté de nouvelles aurores polaires, caractérisées par des émissions en forme d’anneau, qui s’étendent rapidement.

Une nouvelle étude suit le cycle de vie des spectaculaires tempêtes ultraviolettes des aurores de la grande planète, générées par les particules chargées de sa lune volcanique, Io. Celles-ci se matérialisent par ces cercles d’une envergure allant jusqu’à 2000 km. Mobiles, ils tournent entre 3,3 et 7,7 km/s

Jupiter aurores polaires - NASA/JPL-Caltech/SwRI/UVS/STScI/MODIS/WIC/IMAGE/ULiège
Jupiter aurores polaires – Crédit : NASA/JPL-Caltech/SwRI/UVS/STScI/MODIS/WIC/IMAGE/ULiège

À la différence de la Terre, les éclairs de Jupiter se produisent généralement près de ses pôles, alors que la plupart des éclairs de la Terre se produisent près de son équateur. Pour aider à comprendre cette différence, le vaisseau spatial Juno de la NASA, actuellement en orbite autour de Jupiter, a observé de nombreuses aurores et éclairs.

L’activité aurorale sur les pôles de Jupiter évolue selon un modèle qui rappelle étonnamment les aurores qui traversent le ciel polaire de la Terre, appelées sous-orages auroraux.

Comment se forment ces aurores polaires ?

Jupiter et la Terre ont toutes deux un champ magnétique qui les protège du vent solaire. Plus le champ magnétique est fort, plus la magnétosphère est grande. Cependant, le champ magnétique de Jupiter est bien plus impressionnant, puisqu’il est 20 000 fois plus puissant que celui de la Terre. Par conséquent, celui-ci crée une magnétosphère si importante qu’elle commence à dévier le vent solaire de 2 à 3 millions de kilomètres avant qu’il n’atteigne Jupiter.

« Nous pensons que ces éléments ultraviolets récemment découverts sont originaires de millions de kilomètres de Jupiter, près de la limite de la magnétosphère jovienne avec le vent solaire« , a déclaré le Dr Vincent Hue, auteur principal de la recherche. « Le vent solaire est un flux supersonique de particules chargées émises par le Soleil. Lorsqu’elles atteignent Jupiter, elles interagissent avec sa magnétosphère d’une manière qui n’est pas encore bien comprise. ».

La magnétosphère de Jupiter est principalement constituée de particules s’échappant de sa lune volcanique Io, qui sont ensuite ionisées et piégées autour de la planète par son champ magnétique. Les sources de masse et d’énergie diffèrent fondamentalement entre ces deux magnétosphères, ce qui conduit à des aurores dont l’aspect est généralement très différent.

Source : gizmodo