Accueil » Actualité » Une publicité pour un produit alimentaire ? Goûtez-le en léchant votre téléviseur

Une publicité pour un produit alimentaire ? Goûtez-le en léchant votre téléviseur

Une équipe de chercheurs japonaise a mis au point un appareil qui permet en le léchant de récréer n’importe quelle saveur. Connecté à un téléviseur, il pourrait permettre de goûter ce qui est affiché à l’écran.

Image 1 : Une publicité pour un produit alimentaire ? Goûtez-le en léchant votre téléviseur
Crédits : Miyashita Lab / Meiji University

Fans de Top Chef, Master Chef et autres émissions culinaires, réjouissez-vous. Grâce à cette nouvelle invention, il sera bientôt possible d’enfin savoir quel goût ont les lasagnes au calamar du finaliste ou si ce gâteau framboise-mandarine qui plaît tant à Philippe Etchebest méritait vraiment de gagner.

5 électrolytes aux saveurs de base pour recréer tous les goûts de la nature

Conçu dans le laboratoire Miyashita de l’université Meiji située à Tokyo au Japon, cet appareil permet de recréer artificiellement n’importe quel goût en mélangeant cinq substances placées dans de petits tubes. La dose de chacun de ces gels peut être modulée avec précision offrant ainsi une très large variété de saveurs. Il suffira alors de lécher la zone pour véritablement goûter le résultat final de ce mélange.

Nommé Norimaki Synthesizer, l’appareil est conçu pour délivrer de petites doses de gel comprenant des électrolytes reproduisant les 5 saveurs de base : salé, sucré, acide, amer et umami. Cette dernière a été la dernière saveur découverte et a longtemps été débattue avant d’être finalement acceptée par la communauté scientifique. En mêlant ces 5 informations, la langue peut être utilisée afin d’envoyer au cerveau un message qu’il interprètera alors comme un véritable aliment.

Cette technologie trouvera certainement un intérêt auprès des professionnels de l’industrie alimentaire qui pourront ainsi se transmettre électroniquement une saveur comme ils peuvent le faire avec une image ou un son. Pour le grand public, toutefois, il est peu probable qu’il y ait un intérêt. On se souvient en effet du fiasco dans les années 2000 de Digiscents et de son appareil iSmell. Prévu pour diffuser des odeurs en relation avec les films, les publicités et même les jeux vidéo, il ne verra finalement jamais le jour malgré 20 millions de dollars d’investissement par Microsoft et Sony. On peut se faire une idée de cette technologie dans les parcs Disney américains dans l’attraction Star Wars : Secret of the Empire.

Source : Übergizmo