Accueil » Actualité » Une troisième ville floridienne est victime d’un ransomware

Une troisième ville floridienne est victime d’un ransomware

Image 1 : Une troisième ville floridienne est victime d'un ransomware

La ville de Key Biscayne en Floride a révélé être victime d’un rançongiciel, ces virus qui prennent les données d’un ordinateur ou d’un réseau en otage. C’est la troisième commune floridienne a subir une attaque de ce type.

>>> [Bon plan] L’antivirus ESET 2019 à seulement 17,99 €

Le ransomware de Key Biscayne empêche les employés municipaux d’utiliser leurs téléphones, d’accéder à leurs emails ou encore d’utiliser les plateformes de paiement en ligne de la ville. Les hackers ont probablement remarqué que les édiles floridiens préfèrent le plus souvent payer la rançon exigée plutôt que de porter plainte. Le conseil municipal de Lake City, une autre ville floridienne, avoue ainsi avoir payé les 42 Bitcoin demandés (environ 442 000 €).

Les rançonlogiciels fonctionnent généralement de la plus simple des manières. Les hackers exploitent le maillon faible de la chaîne de sécurité, c’est-à-dire l’être humain. En effet, l’infection se propage quasi systématiquement à partir d’un fichier joint ou d’un lien sur lequel un·e employé·e a négligemment cliqué. À partir de là, le virus se propage sur le réseau tout entier, et bloque son fonctionnement. Selon le FBI, les ransomwares sont de plus en plus fréquents, avec près de 1500 attaques de ce type recensées en 2018. Ils menacent toutes les villes et infrastructures mondiales. Au total, les victimes ont payé l’équivalent de 3,2 millions €.

>>> Comment supprimer un ransomware sans payer ?