Accueil » Actualité » Urban Aero CityHawk vise à devenir un taxi volant alimenté à l’hydrogène

Urban Aero CityHawk vise à devenir un taxi volant alimenté à l’hydrogène

Alors que les voitures volantes sont très présentes dans la science fiction, peu de projets arrivent à atteindre la technologie que nous voyons au cinéma. Certaines entreprises ont déjà essayé de créer des voitures volantes mais celles-ci étaient souvent trop larges et peu pratiques au quotidien.

Cela n’a cependant pas empêché Urban Aeronautics de poursuivre son programme de voitures volantes CityHawk qui décollent et atterrissent verticalement. Bien au contraire, l’entreprise a signé un accord avec HyPoint pour intégrer des piles à hydrogène dans la voiture volante.

Image 1 : Urban Aero CityHawk vise à devenir un taxi volant alimenté à l'hydrogène
Source : UrbanAero

Selon les photos publiées par la compagnie, le CityHawk aurait deux réservoirs d’hydrogène et deux piles à combustible. L’électricité qu’elles produiraient alimenterait deux moteurs électriques qui produisent chacun 939 ch (700 kW / 952 PS).

Comme Tesla, Mercedes va ajouter des fonctions autonomes à ses voitures via des mises à jour

Ces derniers actionnent des rotors internes avec la technologie dite « Fancraft ». Ils sont dotés de conduits spéciaux et de « technologies aérodynamiques innovantes » qui promettent d’accroître le contrôle, la stabilité et la vitesse tout en améliorant la sécurité et en réduisant le bruit.

Des caractéristiques intéressantes

Les piles à combustible promettent d’offrir un « rendement énergétique supérieur » et une durée de vie d’environ 20 000 heures. Comme les autres véhicules à hydrogène, l’avion « ne prendrait que quelques minutes pour se ravitailler » au lieu de plusieurs heures pour se recharger.

Car Keys : Apple lance sa clé de voiture numérique

Selon UrbanAero, le modèle à hydrogène peut atteindre une vitesse de 201 km/h et parcourir environ 161 km avant de devoir être ravitaillé. Ce n’est pas très loin, mais le modèle est pour l’instant vendu comme un taxi volant et un véhicule de sauvetage aérien.

Le CityHawk pourrait être bien devenir un véritable taxi car le véhicule peut accueillir jusqu’à cinq passagers et promet d’avoir une véritable capacité de « voler n’importe où, atterrir n’importe quand » qui permet un transport « porte-à-porte ». En cas de problème, l’avion dispose d’un parachute de secours pour ramener le CityHawk au sol en toute sécurité.

Tesla : Elon Musk fait le point sur la réécriture du logiciel d’Autopilot

Source : UrbanAero