Accueil » Actualité » Usenet se fait vieux

Usenet se fait vieux

usenet

Usenet, c’est un réseau dans le réseau, ce qui se rapproche le plus d’un forum international, avec son autonomie, ses règles, quasiment sa propre vie. Quand on dit que le Web 2.0 n’est qu’un nom neuf plaqué sur des concepts antédiluviens, on pense par exemple au Web collaboratif qui a quasiment débuté ici. Mais de 44.000 auteurs en 2003, il ne reste plus en ce mois que 17.000 contributeurs qui continuent à faire vivre les sujets. Le nombre d’articles a presque été divisé par 4 en cinq ans. Y a-t-il encore un avenir pour Usenet ?

L’informatique est maintenant un outil des masses, et pour certains écrire sur un blog est une consécration, faire un article pour Wikipédia un parcours du combattant. Alors que dire de s’essayer à Usenet, qui demande pas loin de 3 mois de procédure annonce-argumentation-vote pour ouvrir un simple topic ? Même pour consulter les informations, il faut un logiciel à part. Et une fois à l’intérieur, des règles rigides freinent souvent les ardeurs des adeptes du smiley en flash et autres kikoolol.gif.

Cette rigidité s’accumule avec la gérance interne de Usenet : bataille de pouvoir, volonté de consensus, nécessité de garder une cohérence dans l’évolution… Certains acteurs ne voient de plus tout simplement pas l’intérêt de rendre l’accès plus simple. Mais Usenet a beau être une mine d’or sur des sujets allant de la physique quantique à la pâtisserie en passant par le tuning et la mecascriptophilie, il est en déclin, faute de sang neuf. Vincent Hiribarren, « mainteneur » du site Alea Usenet.explique que pour lui « Usenet est mort si une interface Web novatrice n’est pas développée pour y accéder ».

Pourtant, Usenet garde un intérêt énorme : des milliers d’informations très techniques peuvent y être trouvées, et elles sont disponibles sur un réseau indépendant d’Internet puisque basées sur des serveurs privés. Peut être survivra-t-il en hibernation en attendant un regain d’intérêt ou un accès direct et simple, depuis un simple butineur.