Accueil » Actualité » Vague de chaleur dans l’Arctique, 38 °C enregistrés en Sibérie, un record

Vague de chaleur dans l’Arctique, 38 °C enregistrés en Sibérie, un record

Le réchauffement climatique dans l’Arctique inquiète les météorologistes. Des températures inhabituellement élevées sont enregistrées depuis quelques semaines, mais le record a été battu ce samedi 20 juin. Il a fait 38 °C dans une petite ville.

Paysage enneigé
Crédit : Olga Martynova / Pixabay

L’Arctique est en proie au réchauffement climatique et en subit les conséquences. Au mois de mai, la banquise a atteint le niveau le plus bas jamais enregistré. Avec sa surface de 13,1 millions de kilomètres carrés et ses 39 millions d’habitants, la Sibérie occupe 77 % du territoire de la Russie. Située dans l’Extrême-Orient russe en Asie du Nord, elle abrite les villes et villages les plus froids du monde. Un record mondial a d’ailleurs été battu en 1926 lorsque -71,2 degrés Celsius ont été enregistrés à Oymyakon, un petit village d’environ 500 habitants. Les conditions de vie y sont extrêmes. Imaginez alors les dégâts que des températures positives aussi élevées peuvent causer dans une région aussi froide.

Les dinosaures pourraient revenir sur Terre d’ici 2025, assure le paléontologue de Jurassic Park

La vague de chaleur record en Sibérie a de terribles conséquences

Samedi dernier, le 20 juin, un nouveau record a tristement été battu. Le village de Verkhoïansk qui accueille 1 300 habitants a enregistré 38 degrés Celsius. D’habitude, la moyenne des températures du mois de juin avoisine les 20 °C. En effet, c’est déjà une température élevée pour la Russie, mais ce n’est pas anormal. Ce village détient déjà le record (oui, encore un autre) des plus grands écarts de températures enregistrés à la surface de la Terre.

Depuis plusieurs mois, des températures anormalement élevées sont régulièrement relevées dans la région. Elles ont d’ailleurs provoqué de terribles feux de forêt qui ont déjà ravagé des millions d’hectares. La Sibérie étant l’une des régions les plus froides au monde, les scientifiques s’inquiètent réellement des conséquences de cette chaleur. D’après le météorologiste de CBS, Jeff Berardelli, la température de 38 °C est « probablement la température la plus chaude jamais enregistrée dans l’Arctique. Ce qui se passe en Sibérie est tout simplement étonnant. C’est le genre de météo que nous attendons pour 2100, elle a donc 80 ans d’avance ».

À titre de comparaison, Jeff Berardelli a expliqué que Miami, connue pour son beau temps et ses plages aux États-Unis, n’a atteint les 38 degrés Celsius qu’une seule fois dans son histoire. Aujourd’hui par exemple, les prévisions météorologiques annoncent une température de 38 °C dans la province de Hà Tĩnh au Vietnam. Il est peu croyable qu’une ville de Sibérie au nord du cercle polaire puisse atteindre une température typique d’un climat tropical, mais c’est bien véridique. Alors que l’année 2019 était la plus chaude que la Russie n’ait jamais connue, l’année 2020 semble bien partie pour prendre sa place.

Une ancienne cité romaine cartographiée dans son intégralité grâce à un radar géologique

Source : Gizmodo