Accueil » Actualité » [Vidéo] Star Wars : comment ILM a ressuscité deux acteurs pour Rogue One

[Vidéo] Star Wars : comment ILM a ressuscité deux acteurs pour Rogue One

Image 1 : [Vidéo] Star Wars : comment ILM a ressuscité deux acteurs pour Rogue One

Sorti le 14 décembre dernier, Star Wars Rogue One se déroule juste avant l’Épisode IV de la franchise. Afin de faire revenir certains personnages, la production du film n’a eu d’autre choix que de faire apparaître le visage d’anciens comédiens, depuis décédés, en images de synthèse.

>>> Star Wars Rogue One : la geek critique

Ce jeudi, la chaîne américaine ABC News, propriété de Disney comme Lucasfilm, a diffusé un reportage sur les effets spéciaux de Star Wars Rogue One. Il n’y était pas question des batailles spatiales, des explosions ou des décors, mais simplement du retour d’anciens acteurs.

Avertissement : la suite de l’article contient des spoilers sur Star Wars Rogue One

Après Fast & Furious 7 qui avait calqué le visage de Paul Walker sur celui de son frère en 2015, Rogue One est le deuxième film à faire revenir à la vie des comédiens depuis décédés. Dans le film, on retrouve en effet le comédien Peter Cushing (Moff Tarkin), disparu en 1994, mais aussi Carrie Fisher (Leia Organa), décédée en décembre dernier, avec l’apparence qu’elle avait en 1977, à 19 ans, dans Star Wars Épisode IV.

ABC s’est rendu dans les locaux du studio ILM, spécialisé dans les effets visuels. On peut notamment y découvrir les images des comédiens ayant prêté leur corps aux deux personnages, avant que leurs visages ne soient remplacés par ceux de Cushing et Fisher. Sur le plateau, les acteurs utilisaient la performance capture, afin de marquer différents points sur le visage amenés à bouger à mesure qu’ils exprimaient des émotions. La technique n’a pas été sans causer de problèmes, notamment à cause des mouvements des lèvres. « On regarde des visages humains tous les jours, donc les gens voient directement ce qui ne va pas », explique John Knoll, directeur de la création d’ILM.

Un autre souci amené par cette virtualisation d’acteurs après leur disparition est d’ordre éthique. « Ce travail a été fait avec beaucoup d’affection et de soin […]. J’aime à penser que le rôle que nous avons donné à Tarkin dans ce film aurait beaucoup enthousiasmé Peter Cushing », affirme John Knoll. Il confirme également que Carrie Fisher avait donné son accord : « Elle était impliquée dans le processus, elle a vu le résultat final et elle a adoré ».

How ‘Rogue One’s’ Princess Leia, Grand Moff Tarkin Were Created