Accueil » Actualité » Virgin Galactic : le vol de Richard Branson aurait pu s’écraser quand un voyant rouge s’est allumé

Virgin Galactic : le vol de Richard Branson aurait pu s’écraser quand un voyant rouge s’est allumé

Le vol de Virgin Galactic avec Richard Branson a bien failli marquer l’histoire d’une autre manière. Au lieu d’être le premier milliardaire à voler dans l’espace avec son entreprise, Richard Branson aurait pu être le premier milliardaire à ne pas revenir sur Terre.

Le 11 juillet dernier, Richard Branson s’est envolé dans l’espace à bord du vaisseau VSS Unity qui a été largué à 15 kilomètres d’altitude par son avion porteur. Une heure plus tard, Richard Branson était de retour sur Terre après ce vol historique pour Virgin Galactic.

Richard Branson devant le VSS Unity
Richard Branson devant le VSS Unity – Crédit : Virgin Galactic

Néanmoins, ce vol a failli tourner rapidement au drame comme nous l’apprenons aujourd’hui dans un rapport du The New Yorker. Le magazine s’est entretenu avec 8 responsables anonymes de Virgin Galactic qui « connaissent bien le programme ».

Un voyant jaune s’est allumé en plein vol

VSS Unity était piloté par Dave Mackay et Mike Masucci, deux pilotes aguerris de Virgin Galactic. Après son largage, le vaisseau a entamé une ascension supersonique pour atteindre 85 kilomètres d’altitude. Cependant, un voyant jaune d’avertissement s’est allumé seulement une minute après le début de l’ascension supersonique.

Le voyant indiquait que le VSS Unity déviait de sa trajectoire planifiée. Il n’était pas suffisamment vertical. Comme Nicholas Schmidle de The New Yorker l’a rapporté, « s’ils ne la corrigeaient pas [la trajectoire], ils risquaient un atterrissage d’urgence périlleux dans le désert lors de leur descente ».

Deuxième alerte, un voyant rouge s’est allumé pour indiquer que le vaisseau était en danger

Ensuite, quelques secondes avant que le moteur-fusée ne s’éteigne et que les touristes spatiaux soient en apesanteur, un autre voyant d’alerte s’est allumé. De couleur rouge cette fois-ci, il annonçait un danger imminent. En 2015, Mike Masucci a d’ailleurs expliqué que ce voyant rouge « devrait vous terrifier » en s’adressant aux autres pilotes de Virgin Galactic lors d’une réunion.

Le voyant rouge indiquait un « avertissement de cône de glissement d’entrée ». Cela signifiait que la trajectoire du VSS Unity était dangereuse. Le vaisseau se trouvait en dehors de son espace aérien mandaté. Il risquait un atterrissage d’urgence ou même une collision avec d’autres aéronefs. Des responsables de Virgin Galactic ont d’ailleurs confirmé à The New Yorker que le VSS Unity a « dévié de son autorisation de contrôle du trafic aérien » pendant 1 minute et 41 secondes. Une enquête est en cours pour déterminer ce qu’il s’est réellement passé.

Les pilotes auraient donc pu annuler la mission et revenir sur Terre avant d’atteindre les 85 kilomètres d’altitude. Néanmoins, ils ont réussi à corriger la trajectoire du vaisseau qui a parfaitement atterri en douceur sur la piste du Spaceport America au Nouveau-Mexique. Désormais, Virgin Galactic fait la promotion de ses vols touristiques spatiaux. Les places pour profiter de cette expérience incroyable seront vendues pour la modique somme de 450 000 $.

Source : Space.com