Accueil » Actualité » Vista : à peine dehors et déjà craké

Vista : à peine dehors et déjà craké

Une des plus grandes critiques faites à l’encontre du dernier OS made in Redmond est qu’il est truffé de DRM, notamment en ce qui concerne l’usage multimédia. Une qualité pour les majors mais une épine dans le pied pour le consommateur, qu’un chercheur canadien à eu vite fait d’extraire.

Des petits trous, des petits trous…

« Wouah ! » Le slogan publicitaire de Vista illustre parfaitement ce que l’on ressent à cette annonce : deux jours après le lancement officiel pour les particuliers du système, un crack voit le jour et permettrait de contourner toutes les MTP qu’il contient. Le programme qui devait devenir le cheval de bataille de la protection numérique permet alors par exemple de regarder une vidéo en haute définition piratée, devenant ainsi la plus grosse porte d’entrée sur le contournement de protection multimédia. S’il y a un Dieu de l’informatique, il a le sens de l’humour.

Incontournable et bientôt dans les bacs

Le procédé est annoncé par Alex Ionescu, un chercheur en sécurité de Montréal qui a fait croire aux applications de son système qu’il avait l’autorisation d’afficher de la haute-définition. Le « mode kernel » permet cette exploitation et de surcroit, la détection de la modification ou sa correction serait extrêmement difficile. Encore intimidé par de possibles représailles judiciaires de la part de Microsoft ou des majors, Ionescu n’a pas encore diffusé ses codes sources mais espère le faire assez tôt.

HD-DVD, Blu-Ray et maintenant Vista… Le cercles de DRM déchus s’élargit de plus en plus, témoignant à nouveau de leur peu d’impact sur le piratage malgré d’inconfortables effets secondaires pour le consommateur.