Accueil » Actualité » VLC sur iPhone / iPad menacé d’expulsion

VLC sur iPhone / iPad menacé d’expulsion

Image 1 : VLC sur iPhone / iPad menacé d'expulsionVLC pour iPadLes jours de l’application VLC sur l’App Store sont-ils comptés ? Le logiciel permettant de lire de nombreux formats de fichiers vidéo se trouve désormais au centre d’une polémique opposant l’association VideoLAN et l’éditeur Applidium au développeur Rémi Denis-Courmont et la Free Software Foundation.

Spécialisé dans le développement d’applications mobiles, Applidium a développé pour VideoLAN (éditeur des versions pour ordinateur à la version iOS de VLC. Voir arriver ce logiciel développé sous licence GPLv2 n’a pas vraiment plus à Rémi Denis-Courmont, un des développeurs des versions pour ordinateur, qui estime que cette distribution viole ses droits d’auteur au regard de cette licence. 

Limitation de l’installation à 5 appareils

Pour Rémi Denis-Courmont, les conditions d’utilisation de l’App Store sont contradictoires avec la licence GPLv2. Cette dernière permet notamment des installations illimitées alors que l’App Store les limite à 5 appareils et ne révèle pas le code source permettant cette contrainte. Applidium choisit de concevoir, diffuser et publier le code source de l’application gratuitement. Cela ne suffit pas à Rémi Denis-Coursont qui invoque une « raison de principe » dans un message adressé à la communauté des développeurs. Il se voit tout de suite soutenu par la Free Software Foundation (FSF) qui soutient le principe de logiciel libre.

De son côté, VideoLAN pense que l’App Store reconnait les licences de tierce partie. Son président, Jean-Baptiste Kempf, a longuement comparé les conditions d’utilisation de l’App Store et la licence GPLv2 et n’y trouve aucune réelle contradiction. Applidium regrette d’ailleurs cette récupération par la FSF qui a, selon les déclarations à 01Net de son directeur technique Romain Goyet, « jeté de l’huile sur le feu en présentant cette affaire comme une lutte contre Apple et sa volonté d’imposer des DRM ».