Accueil » Actualité » Volkswagen : après le dieselgate, des pannes en série ?

Volkswagen : après le dieselgate, des pannes en série ?

Image 1 : Volkswagen : après le dieselgate, des pannes en série ?

Il y a près de deux ans, Volkswagen était pris en flagrant délit de triche sur son compteur d’émission de pollution pour ses véhicules diesel. Il semblerait que l’affaire ne s’arrête pas là et que les véhicules réparés soient désormais défectueux.

C’est une information qui nous vient du quotidien français Le Monde. Selon nos confrères, qui ont interrogé de nombreux propriétaires de véhicules du groupe Volkswagen (Audio, Volkswagen, Seat, Skoda), qui avaient rendu leur voiture pour désactiver le logiciel frauduleux à l’automne 2016. Ils se seraient finalement retrouvés avec des véhicules en panne, des soucis mécaniques, des moteurs bloqués ou une perte de puissance du véhicule. « Une opération gratuite et sans conséquence sur les qualités de la voiture, affirme VW. En France, ce sont près de 950 000 personnes qui vont recevoir cette recommandation », explique le journal Le Monde. Plus de la moitié des propriétaires de véhicules contactés auraient fait la modification. D’après un client interrogé par Le Monde, le taux de panne parmi les véhicules repris serait tout de même de 15 %, soit 50 à 100 0000 véhicules. Selon Volkswagen, interrogé par nos confrères du Figaro, « la mise à jour n’a aucune conséquence négative sur la longévité des véhicules ».

Ce rappel de 950 000 automobiles en France a été lancé à l’automne 2016 et accéléré en début d’année. L’objectif était de retirer un logiciel qui annonçait des émissions de gaz, notamment le Nox et le dioxyde d’azote, 40 fois inférieurs à ce qui s’échappait véritablement du moteur. Suite à ce constat des autorités américaines en septembre 2015, l’action du groupe Volkswagen s’était effondrée et l’entreprise avait déboursé plus de 15 milliards d’euros en dédommagement, réparation et campagne de communication pour des organisations de lutte contre la pollution.