Accueil » Actualité » Vous allez aux USA ? L’administration Trump veut voir votre téléphone

Vous allez aux USA ? L’administration Trump veut voir votre téléphone

Image 1 : Vous allez aux USA ? L'administration Trump veut voir votre téléphone

Le Wall Street Journal rapporte que le gouvernement américain étudierait actuellement la mise en place d’une mesure obligeant les ressortissants étrangers en visite aux États-Unis à communiquer aux autorités le mot de passe de leur smartphone, leur permettant ainsi de consulter leurs données lors de leur arrivée sur le territoire. Si elle était mise en place, cette condition serait obligatoire pour permettre d’entrer dans le pays.

Après avoir imposé une limitation de la taille des appareils électroniques en provenance d’une dizaine de pays, qui a eu notamment pour effet d’interdire les ordinateurs portables, l’administration Trump voudrait donc ajouter une étape supplémentaire à la surveillance de ressortissants étrangers dès leur arrivée à l’aéroport. Selon le Wall Street Journal, tous les visiteurs pourraient être concernés, y compris ceux venant d’Europe, du Japon ou d’Australie, à savoir les pays qui ne nécessitent pas de visa conventionnel pour se rendre aux États-Unis.

Lors des contrôles aux aéroports, ces visiteurs pourraient donc se voir obligés de réaliser certaines tâches, y compris : partager les contacts sur leur téléphone mobile, partager leurs identifiants mail et sur les réseaux sociaux, ou encore répondre à des questions sur leurs idéologies. En outre, les visiteurs pourraient se voir demander de confier leur téléphone à un agent et de lui fournir tous les identifiants et mots de passe demandés, un refus pouvant alors motiver une interdiction d’entrer sur le territoire.

Depuis sa prise de fonction en janvier dernier, l’administration Trump a largement remodelé la sécurité dans les aéroports, appliquant des contrôles plus stricts et des interdictions d’entrée sur le territoire qui ont fait polémique. Certaines de ces mesures font cependant l’objet de batailles juridiques dans plusieurs États.