Accueil » Actualité » Warner Bros. va devoir partager les profits générés par Joker

Warner Bros. va devoir partager les profits générés par Joker

Le Joker cartonne au box-office avec déjà 600 millions de dollars de recettes. Le studio Warner devra cependant partager le gâteau avec d’autres sociétés avec qui il s’est associé pour produire le film.

Le New York Times a révélé cette semaine quelques secrets étonnants sur les coulisses de la production de Joker. Le studio Warner, qui se félicite en ce moment du succès du film, n’a pas toujours été très confiant quant à l’avenir du projet. N’ayant pas été totalement convaincue par l’idée du réalisateur Todd Philips, la société aurait montré quelques réticences à financer le long métrage.

Image 1 : Warner Bros. va devoir partager les profits générés par Joker

Warner a hésité à produire Joker

Warner a en effet décidé d’aller chercher le soutien de deux autres entreprises, Village Roadshow et Bron Studios. La production du film a ainsi été divisée entre les trois studios. La participation de Warner au financement total serait donc « seulement » de 55 millions de dollars. Cette économie de budget résulte maintenant en un partage de tous les profits entre les trois sociétés co-productrices.

Selon le New York Times, la décision de Warner serait née d’inquiétudes survenues à la lecture du scénario. L’approche psychologique et sociale sombre de Todd Philips n’aurait en effet pas fait l’unanimité chez le studio. Les producteurs auraient craint les risques de polémiques autour de la violence du film. Leurs prédictions se sont finalement avérées à moitié justes, puisque Joker a suscité bien des critiques tout au long de sa promotion. Ces débats très médiatisés ont cependant plutôt servi le film et n’ont fait qu’augmenter la curiosité du public qui se rue aujourd’hui dans les salles.

Joker : le film de DC Comics est loin d’emballer tout le monde en France

Après avoir remporté le Lion d’Or à la Mostra de Venise, Joker explose maintenant dans les salles. Deux semaines seulement après sa sortie, le film est déjà devenu la production la plus rentable de l’année pour Warner. Certains experts estiment que le film pourrait atteindre les 800 millions, voire peut-être le milliard de dollars. Même si partage des recettes il y a, Warner ne devrait donc pas trop souffrir de ses choix.

Source : The New York Times