Accueil » Actualité » WhatsApp : L’application de messagerie attaquée pour multiples atteintes à la vie privée

WhatsApp : L’application de messagerie attaquée pour multiples atteintes à la vie privée

Image 1 : WhatsApp : L'application de messagerie attaquée pour multiples atteintes à la vie privée

L’application de messagerie WhatsApp s’est vue attaquée aux Pays-Bas et au Canada pour atteinte aux données personnelles de ses utilisateurs.

WhatsApp est une application multiplate-forme permettant de discuter avec les contacts ayant installé l’application en question sur leur propre téléphone. Avantage par rapport à BBM, Gtalk ou iMessage, WhatsApp est compatible avec iOS, BlackBerry OS, Android, Windows Phone ou Symbian. Pour retrouver vos contacts, l’application va repérer vos amis utilisant eux-mêmes l’application, et c’est là que le bât blesse.
Image 2 : WhatsApp : L'application de messagerie attaquée pour multiples atteintes à la vie privéeWhatsApp sur Android
Lorsque vous installez WhatsApp sur votre téléphone, l’application vous demande d’entrer votre numéro de téléphone puis accède à votre carnet d’adresse pour ajouter automatiquement vos contacts qui ont eux-mêmes installé l’application en vérifiant si leur numéro de téléphone est rentré sur les serveurs du service. De ce fait, tous vos contacts téléphoniques sont automatiquement ajoutés à votre liste de contacts WhatsApp. C’est ce point précis qui pose problème au Commissariat à la protection de la vie privée du Canada et l’autorité néerlandaise de protection des données, homologues de la Cnil.

« L’enquête a révélé que WhatsApp transgressait certains principes acceptés mondialement en matière de protection des renseignements personnels, principalement en ce qui a trait à la conservation, à la protection et à la communication des données personnelles », écrivent ainsi les deux organisations, citant l’utilisation du carnet d’adresse et la conservation des données même lorsqu’un contact n’utilise pas WhatsApp, le non-chiffrement des messages envoyés et la génération de mots de passe insuffisamment sécurisés.

Image 3 : WhatsApp : L'application de messagerie attaquée pour multiples atteintes à la vie privéeWhatsApp sur AndroidDepuis l’enquête des autorités néerlandaise et canadienne, WhatsApp a modifié son application pour se retrouver davantage en conformité avec la réglementation de ces deux pays. Néanmoins, « la loi néerlandaise sur la protection des données prévoit une deuxième phase, au cours de laquelle le CBP déterminera si les manquements à la loi se poursuivent et décidera si d’autres mesures d’application de la loi s’imposent », expliquent les deux organismes. « Grâce à notre enquête, WhatsApp apporte des modifications à son application et s’est engagée à en apporter d’autres, afin de mieux protéger les renseignements personnels de ses utilisateurs » a déclaré Jennifer Stoddart, commissaire à la protection de la vie privée du Canada.