Accueil » Actualité » WhatsApp teste le partage de statut sur Facebook, Instagram et Gmail

WhatsApp teste le partage de statut sur Facebook, Instagram et Gmail

WhatsApp teste une nouvelle fonction de partage qui permet aux utilisateurs d’exporter leur statut vers d’autres applications.

Image 1 : WhatsApp teste le partage de statut sur Facebook, Instagram et Gmail

Selon les informations de The Verge, WhatsApp teste une fonctionnalité transverse avec d’autres services. Elle permet de partager son statut WhatsApp sur d’autres applications telles que Facebook, Instagram, Gmail et Google Photos.

Les statuts WhatsApp – qui peuvent contenir des images, une vidéo et du texte – pourront être partagées sur ces autres plateformes via les « Stories ». Cette fonctionnalité sera une option activable à l’envie. Il n’y aura pas de partage automatique de tous les statuts, a précisé WhatsApp.

Le réseau social précise qu’il ne sera pas nécessaire de lier les différents comptes entre eux pour profiter de la fonction de partage. Il ajoute que cette option opérerait de manière « indépendante et autonome ».

La vie privée préservée

La messagerie semble très soucieuse de vouloir rassurer ses utilisateurs. Le groupe Facebook avait en effet été contraint à payer une amende de 110 millions euros en 2017. Il avait été accusé d’avoir communiqué des informations inexactes concernant le partage des données entre WhatsApp et Facebook.

WhatsApp a donc cette fois choisi de se défendre contre les potentielles futures critiques : « Tout ce qui a fait de WhatsApp le leader en matière de messagerie personnelle sera toujours en place. Toute spéculation contraire n’est pas seulement infondée mais aussi irresponsable. Cela a pour effet de faire peur aux gens en leur faisant croire que nous collectons soudainement toutes sortes de nouvelles données. Ce n’est tout simplement pas vrai et il est important pour nous que vous le sachiez. », annonce le communiqué officiel.

Plus tôt cette année, Mark Zuckerberg a également annoncé son projet d’unifier les messageries des trois réseaux sociaux du groupe. Les conversations Instagram, WhatsApp et Facebook se retrouveraient donc dans un même service. Une fusion qui devrait également faciliter les futures transactions faites avec Libra, la cryptomonnaie de Facebook.

>>> Discours haineux : Facebook collabore avec la justice française