Accueil » Actualité » Wifi gratuit à Paris : oui mais pas trop

Wifi gratuit à Paris : oui mais pas trop

Suivant l’exemple de San Francisco, le maire de Paris a souhaité que la capitale soit desservie par une connexion Internet sans fil et publique. SFR aurait remporté le marché des 400 bornes Wifi à déployer pour un coût total estimé à 2,5 millions d’euros. Le Web par les ondes, accessible pour tous, a cependant été limité à certains lieux et certaines heures, contrairement aux USA.

Un déploiement limité

« Pour tout le monde mais pas partout ni tout le temps », voilà en substance ce qu’il faut retenir de la mise en place du projet Paris Wifi, qui doit s’achever en août 2007. Quand Bertrand Delanoë a affirmé vouloir faire de Paris une ville à la pointe de la vie numérique, il pensait haut débit et modernité (fibre optique et réseau sans fil, matériel et infrastructures de connexion disponibles, usages spécialisés …). Ce qui n’était pas annoncé, ce sont les restrictions autour de ce réseau que l’on apprend aujourd’hui.

Les 250 Hotspots des parcs et jardins et les 150 autres dispersés dans des établissements municipaux ouverts au public, afin de ne ne pas concurrencer les FAI, ne seront accessibles que pendant les heures d’ouverture. De plus, le signal sera limité pour couvrir uniquement lesdits lieux. Voilà une décision plus politique que technique qui risque de faire déchanter bon nombre de Parisiens qui se voyaient déjà connectés depuis leur salle de bain. Le principe n’est néanmoins pas exempte d’aspects pratiques, notamment pour trouver sur son chemin une information sur un produit voire un commerce. Et puis dans 5 ans, le Wi-Max aura certainement pointé le bout de son nez …