Accueil » Actualité » Windows 10 : la nouvelle bêta intègre le clavier virtuel SwiftKey

Windows 10 : la nouvelle bêta intègre le clavier virtuel SwiftKey

Les équipes de Microsoft ont annoncé aujourd’hui le déploiement de Windows 10 Insider Preview Build 17692 (RS5) à destination des utilisateurs participant au programme Windows Insiders. La fonctionnalité la plus notable de cette version est SwiftKey.

Image 1 : Windows 10 : la nouvelle bêta intègre le clavier virtuel SwiftKey

SwiftKey est un clavier prédictif adoré des utilisateurs de smartphone sous iOS ou Android. Il propose la classique fonction de correction automatique et s’inspire de votre style d’écriture pour faire des prédictions adaptées, sous forme d’expressions ou même d’émoji. La fonctionnalité est disponible en français, anglais, allemand, italien, espagnol, portugais et russe. S’il vous arrive d’écrire du texte en tapotant l’écran de votre PC, alors SwiftKey risque de devenir votre clavier de référence sur PC.

Outre des améliorations de fonctionnalité (automatisation du montage du WebDriver) et de performance, Microsoft met aussi l’accent sur l’accessibilité et la lisibilité de son logiciel : il est désormais possible de modifier la taille de la police pour tout le système au moyen d’un simple curseur. Dans la même veine, la fonction Narrateur propose un nouveau clavier, la lecture automatique du contenu des boîtes de dialogue, une vraie fonction vocale de recherche de fichiers, et moult autres améliorations ergonomiques, telles que des liens de téléchargements plus facilement accessibles.

On notera aussi que le mode Windows Mixed Reality offre des possibilités de configurations sonores personnalisées intéressantes, tout comme la Game Bar, qui en plus de bénéficier d’un contrôle plus granulaire des sources audio du système, propose désormais la visualisation de la charge du CPU, des FPS, de l’utilisation de la RAM et d’autres statistiques relatives à la performance de l’ordinateur.

>> À lire : Windows 10 en dual boot sur le Pixelbook de Google : ça se confirme