Accueil » Actualité » Windows Vista et l’antitrust

Windows Vista et l’antitrust

Windows Vista n’est pas encore sorti, et sa date de sortie n’est pas encore officiellement connue, malgré les jeux que Microsoft peut organiser (Devinez la date de sortie de Windows Vista), mais il fait déjà couler beaucoup d’encre à son sujet.
Il n’est pas question cette fois-ci de retard, de sécurité, de bug ou d’une nouveauté présente dans le système, il s’agit plutôt d’une histoire d’antitrust.
Certaines entreprises auraient effectivement déjà saisi le département de la justice américaine pour dénoncer des pratiques utilisées dans le système qui pourraient être illégitimes par rapport au droit de la concurrence…

Un Windows qui n’inspire pas la confiance

Microsoft avait déjà été attaqué pour certaines pratiques nuisant à la concurrence dans son système d’exploitation : le fait qu’il inclut (voire impose) un client de messagerie par défaut, un navigateur Web ou encore un lecteur multimédia avait été considéré comme illégitime au regard du droit à la concurrence et une version “allégée” de Windows XP (Windows XP N, pour ne pas le nommer) est arrivée dans le commerce dans le courant de l’année 2005, elle ne proposait plus Windows Media Player par défaut et était encore épurée d’autres petits programmes.
Vendue parallèlement à la version complète de Windows XP, vous imaginez bien que cette version N n’a pas été un très grand succès.
Mais aujourd’hui, il se pourrait que Microsoft ait récidivé dans son nouveau système d’exploitation.
Les utilisateurs de Windows XP sont déjà familiers avec cette petite interface d’accueil qui se lance après l’installation du système d’exploitation, lors de sa première utilisation.
Permettant de régler certains paramètres et préférences de base, elle sera également présente dans Windows Vista.
Seulement, il semblerait que cette interface, suivant les réglages et configurations que l’on y entre, propose à l’utilisateur certains matériels ou logiciels, directement issus de partenariats commerciaux entre Microsoft et d’autres entreprises.
Cette forme de publicité soulève la crainte de la concurrence, qui pense qu’elle incitera l’utilisateur à préférer ces produits aux autres sur le marché.
La justice américaine a été saisie et devra statuer sur la chose pour dire si oui ou non il y a une bonne raison d’entamer une procédure.
Une chose reste cependant sûre : Windows Vista risque de faire frémir bien des concurrents de la firme de Redmond.

Source : Seattle Times