Accueil » Actualité » WLinux, quand Microsoft réussit à rendre payante une distribution Linux

WLinux, quand Microsoft réussit à rendre payante une distribution Linux

Ce n’est pas une blague, Microsoft a osé sortir Microsoft en version payante.

Image 1 : WLinux, quand Microsoft réussit à rendre payante une distribution Linux

Proposée pour l’instant à 9,99 (son prix passera bientôt à 19,99€), cette distribution porte le nom de WLinux. Il est clair que Microsoft cherche à se rapprocher de Linux depuis des années, par la prise en charge du Shell Unix Bash en 2016, l’installation d’Ubuntu puis Suse grâce à « Windows Subsystem pour Linux » (WSL) et enfin l’ouverture à d’autres distributions comme Kali. 

WLinux : du Linux payant proposé par Microsoft

Aujourd’hui Microsoft propose pour la première fois sa propre distribution Linux payante, développée spécialement pour WSL. Le but est de fournir un environnement de travail aussi transparent et rapide que possible aux développeurs. Cette distribution basée sur Debian intègre des fonctionnalités propres à WSL comme par exemple l’intégration des outils WSLU ou wlinux-setup qui permet de déployer des environnements de développement (Python, Go, NodeJS, Ruby), de gérer les déploiements Windows et Azure avec Powershell ou de sélectionner des shells alternatifs.

Bien entendu, si voir « Linux » et « payant » dans une même phrase peut paraître étonnant, mais il est bon de rappeler les mots de Richard Stallman « libre ne veut pas dire gratuit ». Dans le cas de WLinux, Whitewater Foundry, la société à l’origine du projet, indique que les revenus issus de la vente permettent de salarier les développeurs et ainsi d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, de publier de nouvelles versions et d’assister les utilisateurs.