Accueil » Actualité » WMA : le crack qui n’en finit pas

WMA : le crack qui n’en finit pas

Jamais deux sans trois, ne faisons pas mentir ce dicton du passé sous prétexte qu’on parle de technologie d’avenir. Le DRM de Microsoft protégeant le format WMA a été cracké une première fois, puis patché par son inventeur. Qu’a cela ne tienne, un second crack était tombé, mais on a rusé à Redmond en changeant la méthode de protection et appliqué un nouveau correctif. Cela n’a pas empêché le hacker FairUse4WM de s’adapter à la situation également pour nous proposer une troisième fois un crack pour faire sauter cette protection.

Microsoft, au vu de cette réactivité, est persuadé que le pirate dispose du code source de Windows Media et a de ce fait porté plainte contre X. L’ambiance doit être à la chasse aux sorcières en interne… Pourtant le programmeur mis en cause s’en défend :

« FairUse4WM est ma propre création, il n’a jamais nécessité de code source de Microsoft. Je crée un lien vers les librairies statiques de Microsoft avec le compilateur et différents fichiers de la plate-forme SDK. »

Aller, il reste toujours la xBox 360 « complètement inviolable ». Ah, tient, en fait non.