Accueil » Actualité » Wonder Woman 1984 : la sortie du film sur HBO Max a compromis son succès selon sa réalisatrice

Wonder Woman 1984 : la sortie du film sur HBO Max a compromis son succès selon sa réalisatrice

Patty Jenkins, la réalisatrice de Wonder Woman 1984, pense que la stratégie de sortie du film a été préjudiciable pour son succès auprès du public.

Patty Jenkins se souviendra longtemps de la sortie officielle de Wonder Woman 1984. Déjà repoussé à deux reprises à cause de la pandémie mondiale, ce nouvel opus a finalement été présenté au public à la fin de l’année dernière. C’est donc pour les fêtes de Noël que Wonder Woman 1984 a été proposé en avant-première sur HBO Max. Un choix plutôt préjudiciable pour sa réalisatrice. A l’époque, de nombreuses salles sont toujours fermées. Et cela a forcément eu une incidence importante sur les chiffres du box-office. Le film a alors engrangé 16,7 millions de dollars de recettes contre 103 millions pour le premier opus.

Wonder Woman 1984 : la réalisatrice regrette la stratégie choisie pour la sortie du film
Wonder Woman 1984 : la réalisatrice regrette la stratégie choisie pour la sortie du film – Crédit : Warner Bros

Jenkins regrette également que de nombreux spectateurs n’aient pas pu découvrir son travail dans des conditions optimales. Pour la réalisatrice, Wonder Woman 1984 est un film qui doit se déguster avec des conditions d’images et de son parfaites.

Wonder Woman 1984 : Jenkins regrette la stratégie de la Warner

Dans une récente interview, Jenkins explique combien ce choix a pu lui briser le cœur. Pour elle, le streaming ne pourra jamais remplacer le cinéma traditionnel. « Même si c’était le meilleur choix possible pour le film, cela m’a fait mal. J’ai vécu une expérience déchirante. Ce film ne s’apprécie pas de la même manière en streaming. Je ne suis pas fan de cette stratégie, et j’espère pouvoir l’éviter à l’avenir » témoigne ainsi la réalisatrice.

A l’instar de Denis Villeneuve (Dune) ou Nolan, Jenkins veut lutter pour que le cinéma reste une expérience à part entière. La réalisatrice craint que le streaming ne soit que le prélude à la mort prochaine des sorties en salles. Si cela permet de contrer les ravages de la pandémie, il ne faut absolument pas que ce système perdure dans le temps. Jenkins craint que de nombreux exploitants doivent mettre la clé sous la porte dans les prochains mois.

Pour l’heure, Jenkins peut dormir sur ses deux oreilles. En effet, son prochain projet Star Wars : Rogue Squadron sortira exclusivement en salles en décembre 2023. Les choses peuvent encore évoluer d’ici là, mais la réalisatrice garde bonne espoir. En attendant, le nombre de réalisateurs défendant le cinéma « traditionnel » ne cesse d’augmenter. Le public, lui, reste encore divisé sur cette épineuse question.

Source : Screenrant