Accueil » Actualité » Wotch créé une plateforme de vidéos en ligne « plus sociale » que Youtube

Wotch créé une plateforme de vidéos en ligne « plus sociale » que Youtube

Face au mastodonte Youtube, Wotch souhaite lancer une plateforme où les vidéastes auraient plus de marge de manoeuvre dans la stratégie de l’entreprise. Avec cette annonce, Wotch espère fédérer autour d’une autre idée de la création digitale.

Image 1 : Wotch créé une plateforme de vidéos en ligne « plus sociale » que Youtube

L’équipe de Wotch a annoncé pendant le Disrupt Berlin 2019 la création d’une nouvelle plateforme de diffusion de vidéos. Celle-ci souhaite proposer une alternative aux créateurs de contenus, qui semblent avoir de plus en plus de problèmes avec Youtube, notamment sur la démonétisation. En effet, des youtubeurs dont les contenus sont jugés « sensibles » ne parviennent pas à trouver des annonceurs. The Verge cite l’exemple de Philip DeFranco, un vidéaste américain qui commente l’actualité politique américaine. Il a accusé Youtube de le censurer alors que certaines chaines nationales comme CNN diffusent les mêmes propos. 

Le PDG James Sadler et le co-fondateur ont déclaré durant leur conférence de presse que Youtube délaissait les créateurs de contenus. Un meilleur système doit être trouvé. Selon eux, la solution réside dans le processus de création de la plateforme. Il concluent : « Nous les consultons. Nous ne leur envoyons pas seulement un e-mail automatisé » 

Youtube change sa politique des validation des chaînes 

Un système de fonctionnement participatif

La véritable nouveauté de Wotch par rapport à Youtube est la suivante. Les fondateurs donnent la possibilité aux créateurs d’acheter des actions de la plateforme, afin de pouvoir prendre des décisions. Cette pratique peu commune aux USA permet aux vidéastes d’être actionnaires et de participer à un conseil des créateurs, qui sera consulté sur les décisions de l’entreprise. 

Autre différence, les créateurs se concentreront sur des produits, plutôt que les publicités pré-roll standards comme chez Youtube. Ils pourront travailler en partenariats avec des entreprises et des produits proches de leurs sujets. S’ils le souhaitent, ils pourront intégrer des produits et des messages de la marque dans leurs vidéos. James Sadler a également annoncé que Wotch fournira aux créateurs davantage de données sur l’audience, comme l’âge, les fans les plus fidèles, etc…

Enfin, en ce qui concerne le problème de la modération, le site souhaite développer une approche différente, comme la modération communautaire. James Sadler souhaite une approche qui tienne davantage « du consensus que de la dictature« , selon ses propres mots.

Pour le moment, une version bêta de Wotch est en ligne. Les co-fondateurs prévoient de lancer la plateforme définitive début 2020.

Source : TechCrunch