Xiaomi met à jour deux smartphones suite à un rappel à l’ordre de l’ANFR

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) encourage les propriétaires à vérifier l’effectivité de la mise à jour effectuée par Xiaomi. Lors d’un premier contrôle, l’ANFR avaient constaté que le DAS (Débit d’absorption spécifique) « tête » et « corps » des Redmi Note 5 et Mi Mix 2S dépassaient la limite de 2 W/kg autorisée.

Limiter l’exposition aux ondes

Les smartphones sont devenus incontournables. Pour éviter les effets néfastes provoqués par une trop forte exposition aux ondes, l’ANFR fixe un seuil à ne pas dépasser. La vérification est effectuée par un laboratoire accrédité.

Les premières mesures réalisées sur le Redmi Note 5 et le Mi Mix 2S ont démontré qu’ils franchissaient le seuil de 2W/kg. Le premier a affiché un chiffre de 2,08 tandis que le second a atteint 2,94. Les textes en vigueur autorisent l’ANFR à procéder à une mise en demeure. La firme chinoise a obtempéré en réduisant la puissance de ces dispositifs. D’après les informations communiquées, les deux appareils utilisent maintenant une nouvelle version du système et affichent 0,35 (Redmi Note 5) et 1,42 (Mi Mix 2S).

>>> Lire aussi : Xiaomi dégaine son Redmi Note 7 Pro, un smartphone pas cher et taille pour la photo