Accueil » Actualité » Xiaomi Mi Mix 3 : patience, il va arriver en France, mais pas tout de suite

Xiaomi Mi Mix 3 : patience, il va arriver en France, mais pas tout de suite

Si le Mi Mix 3 de Xiaomi est déjà disponible en Chine, il le sera aussi bientôt en France. Mais il va falloir se montrer patient, car l’intégration de Google Assistant est en cours et ne devrait pas être finalisée avant l’année prochaine.

Dévoilé officiellement le 25 octobre dernier, le Mi Mix 3 est le nouveau smartphone haut de gamme signé Xiaomi. Avant qu’il ne sorte dans nos contrées, nous avons pu assister à une petite présentation de l’appareil, et avons même pu jouer avec quelques dizaines de minutes. Voici tout ce qu’il faut en retenir.

Image 1 : Xiaomi Mi Mix 3 : patience, il va arriver en France, mais pas tout de suite

Le Mi Mix 3 est un appareil de 6,39“ qui profite d’un affichage en 19,5:9 (2340 x 1080 pixels). Équipé d’un Snapdragon 845, de 6 ou 8 Go de RAM (il existe même une version en 10 Go), il dispose d’un double capteur dorsal de 12 + 12 MP (avec zoom optique), et d’un autre en frontal de 24 + 2 MP. En théorie, l’appareil ressemble étrangement aux Mi Mix 2S et autre Mi 8 sortis cette année chez Xiaomi. A une (grosse) différence près : le capteur photo frontal est logé dans un « tiroir » qui coulisse au gré de l’utilisateur. Contrairement au Find X d’Oppo, qui dispose d’un logement similaire destiné à cacher le même capteur photo, le Mix 3 déploie son capteur en manuel, un peu comme comme on le faisait il y a une douzaine d’années avec les smartphones à clavier physique. Hormis qu’ici, ce n’est pas le clavier que l’on déploie, mais le capteur à selfie, l’application photo se lançant automatiquement dès que le slider est sorti. Si un appel entrant retentit, il est également possible de décrocher en faisant sortir le slider.Image 2 : Xiaomi Mi Mix 3 : patience, il va arriver en France, mais pas tout de suite

L’édition que nous avons eue entre les mains n’était pas encore tout à fait finalisée en termes de logiciels, mais au final, il sera possible d’une part de modifier le son qui se déclenche à la sortie du slider (parmi 5 preset : hi-tech, warrior, mechanics, intellect et lighter). Et d’autre part, d’attribuer une autre action que celle définie par défaut. Si l’application ne vous convient pas, vous pourrez lancer toute autre application présente sur l’appareil. Xiaomi annonçant une longévités de 300 000 entrées + sorties, celui-ci ne devrait pas tomber en panne de sitôt.

>> Guide d’achat : comment choisir son smartphone en 2018 ?

En ce qui concerne la RAM de l’appareil, celle-ci s’étend de 6 à 8 Go, notez qu’il existe une version accompagnée de 10 Go de mémoire interne et appelée The Palace Museum Edition. On ignore cependant si cette édition sera vendue dans l’Hexagone. Enfin, l’appareil devrait être compatible 5G, mais cette technologie ne sera pas activée au sein du smartphone avant le premier trimestre 2019.

Image 3 : Xiaomi Mi Mix 3 : patience, il va arriver en France, mais pas tout de suite

Côté design, l’appareil gagne en capacité d’affichage par rapport à tout ce qu’a pu faire Xiaomi jusqu’à présent, puisque son ratio taille d’écran / taille d’affichage est de 94,3%. Plutôt joli, le Mi Mix 3 est actuellement disponible dans 3 coloris : Onyx black, Jade Green ou Sapphire Blue. Là encore, on ne sait pas quels modèles seront retenus pour le marché français. On trouve sur le côté gauche (écran face à l’utilisateur) un petit bouton permettant d’appeler l’assistant de Xiaomi. Et c’est principalement pour cette raison que l’on ignore encore quand l’appareil sera officiellement disponible en France. Xiaomi a passé un accord avec Google pour que le bouton en question lance Google Assistant, mais la validation et l’intégration complète de cette technologie peut durer de 2 à 5 mois. Bref, l’appareil risque fort de ne pas se retrouver sous le pied du sapin cette année. Et c’est plutôt dommage : l’appareil étant commercialisé l’équivalent de 500 euros en Chine, cela aurait fait un chouette cadeau de Noël.

Image 4 : Xiaomi Mi Mix 3 : patience, il va arriver en France, mais pas tout de suite