Accueil » Actualité » Yahoo Questions/Réponses passe la barre du million d’utilisateurs

Yahoo Questions/Réponses passe la barre du million d’utilisateurs

Cela fait un mois que Yahoo Questions/Réponses a été officiellement lancé, et déjà le site annonce avoir passé le million d’utilisateurs. Une fois n’est pas coutume, le site a damé le pion à Google et son service Answers pourtant bien plus vieux mais surtout payant quand Yahoo propose le sien gratuitement.

Un succès plutôt rapide

Quelques mois de phase de beta, un mois d’activité en version finale, et déjà Yahoo Questions/Réponses se targue d’un million d’utilisateurs. Le succès de ce site démontre celui du Web communautaire, vers lequel ce site est résolument tourné. Pour le mois d’octobre on compte donc 1 098 000 de visiteurs français sur le site de question-réponses.

« Yahoo ! est sur le point de remporter son pari de révolution de la recherche humaine sur Internet à travers Yahoo ! Questions/Réponses : les internautes français se sont véritablement appropriés ce nouveau service, qui leur permet de partager savoirs, connaissances et expériences autour de questions de la vie quotidienne que l’on se pose tous. En effet, ils n’hésitent pas à contribuer dès qu’ils ont la possibilité d’aider les autres utilisateurs à trouver réponse à leur problème, c’est donc une véritable chaîne de solidarité qui s’est créée parmi la communauté des internautes » explique Olivier Parriche, directeur de Yahoo Search en France. Voilà qui résume parfaitement la situation mais malheureusement, en pratique tout n’est pas aussi rose.

Un manque de sérieux nuisible à la qualité du site

En effet, un rapide tour dans les archives du site permet de se rendre compte que le côté communautaire n’apporte pas que du sérieux au contenu du site. Ainsi, beaucoup de questions sont tournées en dérision, ce qui peut à terme nuire au côté informatif du site. On se souvient de Wikipédia qui, malgré les appréhensions et les craintes de certains, est parvenu à se hisser au rang de référence en matière d’encyclopédie gratuite en ligne, mais il semblerait que le chemin soit plus long et sinueux pour Yahoo, qui va devoir instaurer un peu plus de sérieux dans son site avant de continuer.