Accueil » Actualité » YouTube adopte de nouvelles mesures pour lutter contre la propagande extrémiste

YouTube adopte de nouvelles mesures pour lutter contre la propagande extrémiste

Image 1 : YouTube adopte de nouvelles mesures pour lutter contre la propagande extrémiste
Face à la montée du terrorisme, YouTube a décidé d’adopter quatre nouvelles mesures. Les réseaux sociaux ont beaucoup été montrés du doigt pour leur manque de responsabilité dans la propagande extrémiste. Google, la maison mère a donc décidé de travailler avec les gouvernements et des agences spécialisées pour lutter contre le problème. 

Kent Walker, le vice-président senior du conseil général de Google, a présenté sur le blog du géant américain les quatre nouvelles mesures que prendra YouTube. La première mesure consiste à développer un outil de détection automatique afin d’identifier les vidéos liées à du contenu terroriste. L’outil reposera sur le machine learning afin de les identifier plus rapidement. 

YouTube compte également élargir son groupe d’experts chargés de vérifier la nature des vidéos qui ont été signalées. La compagnie compte travailler avec une cinquantaine d’organisations non gouvernementales pour soutenir le travail de ses 63 experts déjà présents. 

La troisième mesure consiste à être plus stricte avec les vidéos à caractère violent. Certaines vidéos ne violent pas les règles de YouTube, mais peuvent diffuser par exemple du contenu raciste ou du contenu religieux extrémiste. Ces vidéos ne seront pas supprimées, mais elles seront précédées d’un avertissement. De plus, d’après la nouvelle politique de YouTube, ces vidéos ne pourront plus générer de revenus grâce à la publicité. 

Enfin, la dernière mesure consiste à créer un programme baptisé Creators for Change. Ce programme permet de diriger du contenu antiterroriste vers les cibles habituelles des vidéos propagandes. 

On ignore encore à partir de quand YouTube compte déployer toutes ses nouvelles mesures, mais il s’agit là  d’un premier pas considérable vers la lutte contre le terrorisme. 

>>>>>> Lire aussi : YouTube : les vidéos inappropriées ne pourront plus être monétisées