Accueil » Dossier » Bioéthanol, superéthanol, E85 : faut-il y passer ?

Bioéthanol, superéthanol, E85 : faut-il y passer ?

Superéthanol, bioéthanol ou encore E85. Vous en avez surement déjà entendu parler, sans toutefois savoir de quoi il s’agit exactement. A priori moins polluant, ce carburant promet aussi de belles économies. Mais tous les véhicules peuvent-ils en profiter ? Comment rouler à l’éthanol en toute légalité ? On vous dit tout à son sujet.

station superethanol

À l’heure de la vignette Crit’Air et de l’augmentation généralisée des prix à la pompe, un autre carburant séduit certains automobilistes : le superéthanol E85. Moins répandu que le diesel ou l’essence, l’E85 est un biocarburant composé d’alcool à 85 % et issu de la fermentation de matières végétales. Un carburant issu de matières non fossiles donc, qui profite d’un prix bien généralement situé en dessous des 0,80 € le litre et d’un nombre de stations qui le propose en constante augmentation.

Seulement, peu de véhicules sont compatibles avec l’E85 d’origine. Certaines voitures, assez rares sur le marché du neuf comme de l’occasion, le sont. Elles sont qualifiées de Flex fuel (flexfuel, parfois FlexFuel ou FlexiFuel) et permettent l’utilisation de ce carburant en toute quiétude, que ce soit pour le moteur, pour la maréchaussée ou l’assurance. Mais qu’en est-il des autres voitures ?

Dans votre entourage, on vous a peut-être déjà parlé de l’installation d’un « kit éthanol ». D’autres font désormais « rouler leur voiture à l’éthanol », avec, comme argument, de sérieuses économies à la pompe. Mais alors, faut-il passer à l’E85 ? Si oui, comment ? Est-ce légal ? Est-ce dangereux pour la voiture et sont-elles toutes compatibles avec l’E85 ?

Bioéthanol, superéthanol, qu’est-ce que c’est ?

Pratiquement tout le monde sait faire la différence entre le diesel et l’essence, qui compte plusieurs variantes (SP95, SP98, SP95-E10). Au passage, le sigle du SP95 et du SP98 est aujourd’hui remplacé par sigle E5, qui comprennent jusqu’à 5 % d’éthanol et le SP-95-E10 par le signe E10 pour 10 % d’éthanol.

Le superéthanol est, lui, affiché sous le label E85 dans les stations-service. Il s’agit d’une déclinaison du super sans plomb 95, qui comporte 85 % d’éthanol. Le taux peut descendre à 65 % en hiver, afin de faciliter les démarrages à froid.

D’origine agricole, l’E85 a vite été qualifié de « carburant vert » ou de bioéthanol. Il est issu de l’amidon de blé et du maïs, ou encore du saccharose que l’on retrouve dans la canne à sucre et la betterave. Vous l’aurez compris avec les nouveaux sigles, tous les carburants qui sont actuellement commercialisés contiennent de l’éthanol, mais dans des proportions moindres (moins de 10 %).

L’E85 a l’avantage d’être moins cher que le SP95-E10, qui est déjà plus avantageux que le SP98. La raison est assez simple et vous l’aurez sans doute deviné : une fiscalité plus faible. En effet, selon l’article 265 du code des douanes, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) est fixée à 0,1183 € par litre pour le E85 contre 0,6629 € par litre pour le SP 95-E10, qui est lui-même l’essence le moins cher à la pompe.

Prix de l'Éthanol en 2020.
Prix du SP95-E10 et de l’E85 en 2020. © DR

Notez également que le prix de l’éthanol est fixé à l’année, ce qui limite les risques de fluctuation. Selon ce document fourni par la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) du ministère de la Transition écologique, au 1er semestre 2021, l’E85 s’était en moyenne vendu 0,66 € TTC le litre, contre 1,46 € TTC pour le SP95-E10 et 1,54 € TTC pour le SP98. Pourtant, l’E85 était affiché à 0,66 € TTC au 1er semestre de l’année 2020, contre 1,35 € pour le SP95-E10 et 1,43 € pour le SP98, démontrant de surcroît que son prix reste stable d’une année à l’autre.

Un avantage financier et fiscal indéniable

Malgré une surconsommation de l’ordre de 20 % par rapport au SP95, l’E85 offre en moyenne une économie de 40 % à 50 % sur le budget carburant, en fonction de son prix à la pompe. Ce qui n’est pas négligeable, surtout si vous roulez beaucoup.

Comme nous l’avons signalé plus haut, l’E85, qu’il soit utilisé sur un véhicule FlexiFuel ou sur un véhicule modifié par le biais d’un boîtier homologué, profite d’une exonération de taxe régionale partielle ou totale sur la carte grise dans plusieurs régions françaises. Seuls la Corse et les DOM (Guadeloupe, Martinique, Guyanne, la Réunion et Mayotte) font exception.

Éthanol
Éthanol à la pompe. © DR

Pour les entreprises, la TVA est récupérable à hauteur de 80 % pour les voitures particulières et à 100 % pour les véhicules utilitaires légers. Une exonération du malus écologique est également en place pour les véhicules à technologie Flex fuel qui émettent moins de 250 g de CO2 / km puisqu’ils bénéficient d’un abattement de 40 % sur leurs émissions (source).

Ce n’est pas tout, puisque les véhicules qui combinent l’électricité au superéthanol E85 et dont les émissions sont inférieures à 100 g de CO2 / km bénéficient d’une exonération de la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) pour 12 trimestres à compter de la première mise en circulation (source).

L’E85, un carburant pas si vert que ça

Outre le rattrapage de la fiscalité entre l’essence et le gazole, la composante carbone est également prise en compte dans l’élaboration de la TICPE. Comme nous le disions plus haut, le superéthanol E85 est — a priori — moins polluant, d’où la taxe minorée.

En effet, la presse spécialisée estime que l’E85 permettrait de réduire les émissions de CO2 de 50 % environ, un chiffre que l’on retrouve grâce à des relevés constructeurs et des tests antipollution réalisés en 2007, notamment par Citroën (source). La réduction des émissions de particules fines qui sont responsables de l’essentiel de la pollution dans les grandes agglomérations, ne sont pas en reste, à hauteur de 90 % selon les estimations.

© Ford
© Ford

Gardez toutefois en tête que l’E85 est encore à l’étude. Selon une revue tirée d’Environmental Science & Technology, l’éthanol tendrait à produire, une fois brûlé, moins de benzène et de butadiène, mais plus d’acétaldéhyde et de formaldéhyde.

Ainsi, sa production nécessiterait l’utilisation de produits chimiques excessivement polluants, avec des engins dégageant énormément de CO2, ainsi que de vastes terres agricoles nécessitant une forte consommation d’eau. À lire, nous vous recommandons cette étude sérieuse sur le sujet par l’École des Sciences et de l’Ingénierie de l’Environnement de l’Université de Shandong.

Est-ce dangereux de rouler à l’éthanol ? Quels désavantages ?

Ceci étant dit, le superéthanol n’a pas que des avantages. Outre les risques d’usure du moteur dans un véhicule non compatible, l’E85 peut impacter les performances.

La reprise peut être plus longue, le comportement erratique. Si vous habitez dans une région où les températures sont négatives une bonne partie de l’année, sachez que le démarrage à froid du moteur est plus long puisque l’E85 ne s’enflamme pas au-dessous de 13°. L’adjonction de 15 à 20 % d’essence est souvent nécessaire dans les périodes froides de l’année, ce qui n’est pas un problème en soi.

Dans certains cas, le superéthanol peut dégrader les reprises du véhicule, en raison d’un mélange moins riche en essence. Globalement, s’il est moins cher à la pompe, l’E85 entraîne avant tout une surconsommation constatée, de l’ordre de 0,5 L à 2 L de plus au 100 km, en fonction du véhicule et de la conduite.

Une vidéo humoristique certes, mais qui évoque l’impact d’un passage à l’E85. © Vilebrequin, YouTube

Enfin, quid de la fiabilité ? En l’absence de statistiques fiables, difficile de se prononcer. Toujours est-il que l’éthanol peut parfois poser problème en cas d’arrêt prolongé du véhicule. À la longue, il peut endommager certains matériaux (comme les joints), surtout si le véhicule n’a pas été prévu pour. Certains systèmes Start & Stop peuvent éventuellement devenir inopérants en fonction de la température moins élevée du moteur et l’E85 peut parfois fausser les calculs de consommation de votre ECU.

Pour les voitures les plus anciennes, il faudra probablement prévoir le changement du filtre à carburant, potentiellement de la sonde lambda voir, de la pompe (ou de la crépine) à carburant. Ce n’est pas systématique. Autant de frais qu’il faudra peut-être anticiper avant le passage à l’éthanol, avec les conseils d’un professionnel qui vous aiguillera en fonction de votre véhicule.

Comment puis-je rouler au Superéthanol E85 ?

Vous êtes convaincu de l’intérêt du superéthanol E85 ? N’allez pas vous précipiter à la station-service pour faire un plein pour autant. Pour rouler à l’éthanol, deux choix s’offrent à vous.

  • Vous privilégiez l’achat d’une voiture Flex fuel (véhicule VMC), souvent d’occasion, compatible de série. Concernant les modèles neufs, l’offre est très limitée : en 2021, les constructeurs préfèrent se concentrer sur les motorisations hybrides et électriques.
  • Vous faites monter un boîtier Éthanol sur votre véhicule essence par un professionnel et vous faites modifier la carte grise en conséquence.

Puis-je rouler à l’éthanol si j’ai un véhicule diesel ?

Non, ce n’est pas possible. Gardez en tête que si votre voiture est propulsée par un moteur diesel, rouler à l’éthanol (qui contient de l’essence à 15 % et de l’alcool issu de produits végétaux à 85 %) est une idée qu’il faut absolument écarter. Même chose pour les véhicules fabriqués avant 1993, qui n’ont parfois pas de pot catalytique et souvent une configuration de la sonde lambda qui empêche un fonctionnement sécurisé du moteur à l’éthanol.

Est-ce dangereux de rouler à l’éthanol sans kit éthanol ?

L’utilisation de l’E85 dans une voiture essence qui n’est pas Flex fuel est possible. La plupart des modèles de voiture sont compatibles (voir si la vôtre est compatible ici). Certains automobilistes commencent progressivement avec environ 20 à 25 % d’E85 puis augmentent petit à petit la part de superéthanol jusqu’à atteindre un plein à 100 % de E85. Certains constatent une baisse et d’autres une hausse des performances du véhicule, cela reste variable.

C’est donc théoriquement possible, mais outre l’allumage du voyant moteur, l’utilisation de superéthanol E85 dans une voiture non Flex fuel, sans boîtier ni reprogrammation peut entraîner une casse du moteur et une dégradation de certains éléments mécaniques. Rouler sans kit éthanol homologué, avec une pose non réalisée par un centre agréé et sans carte grise est également illégal.

Quelles sont les voitures Flex fuel compatibles avec l’E85 d’origine ?

Voici la liste des automobiles commercialisées en France et compatibles d’origine avec l’E85. Ces véhicules peuvent rouler à toutes les essences, dont le Superéthanol E85, SP95-E10, SP98 et SP95, en toute proportion dans un seul et même réservoir.

Volvo V50 1.8 FlexiFuel
Une Volvo V50 1.8 FlexiFuel commercialisée en 2009 © Volvo
  • Ford Focus 1.6 EcoBoost Flexifuel
  • Ford Kuga Flexifuel
  • Dacia E85 Logan MCV / Duster / Sandero
  • Ford Flexifuel Focus / C-Max / Mondeo / S-Max / Galaxy
  • Renault Bioéthanol éco²Mégane III / Kango II / Scenic III / Laguna III / Clio Rip Curl 1.2 16v75 E85 / Modus et Grand
  • Modus 1.2 16v75 E85
  • Volvo Flexifuel C30 / S40 / V50 / V70 / S80
  • Citroën C4 1.6 16v BioFlex Pack
  • Peugeot 308 Bioflex
  • Opel FlexFuel Insigna
  • SAAB Biopower 9.3 / 9.5
  • Jeep Grand Cherokee
  • Volkswagen Golf Multifuel
  • Volkswagen Golf SW Multifuel
  • Volkswagen Golf Sportsvan Multifuel

Pour les autres véhicules essence, il va falloir prévoir quelques modifications mécaniques et administratives.

Avant de pouvoir rouler à l’éthanol, deux obligations

Comme nous vous l’avons dit, la vaste majorité des moteurs essence peuvent fonctionner au superéthanol E85. En revanche, pour rouler en toute légalité, les automobilistes ont deux obligations :

  • L’obligation de faire poser un kit éthanol par un centre agréé.
  • L’obligation de faire modifier la carte grise en conséquence.
Kit éthanol E85
Kit éthanol E85. © Auto-mag.info

Selon l‘arrêté du 19 février 2021, (modifiant l’arrêté du 30 novembre 2017 relatif aux conditions d’homologation et d’installation des dispositifs de conversion des véhicules à motorisation essence en motorisation à carburant modulable essence), pour rouler sans crainte et en toute légalité, vous devez faire poser le boîtier par un professionnel homologué et procéder à un changement de la carte grise dans la foulée, qui devra porter la mention FE en lieu et place de ES. L’article est entré en vigueur le 1er avril 2021.

En 2021, pour rouler au superéthanol en toute légalité, vous devez donc faire un détour par un garage agréé et de réaliser une reprogrammation ou d’installer un boîtier E85 homologué. Ce dernier est destiné aux véhicules qui répondent à l’un de ces critères :

  • Compatible avec le SP95-E10 ;
  • Norme Euro5/Euro6 à injection indirecte de moins de 7 CV
  • Norme Euro5/Euro6 à injection directe de moins de 14 CV
  • Norme Euro3/Euro4/Euro5/Euro6 à injection indirecte de 8 à 14 CV

Voiture thermique : l’Europe veut interdire essence et diesel dès 2035

Propriétaires de véhicules neufs, n’oubliez pas que la pose d’un kit éthanol fait sauter la garantie de votre voiture, si elle est toujours couverte.

Combien coûte un kit éthanol et qui pour l’installer ?

Après avoir pris contact avec différents garages homologués, nous avons constaté que le prix moyen d’un boîtier E85 est de 150 € environ, avec un tarif allant de 350 € jusqu’à 900 € TTC pour la pose, en fonction du véhicule, du boîtier et des tarifs appliqués par le garage.

Certains garages agréés nous ont proposé un diagnostic avant travaux, dont le prix était parfois remboursé si l’installation était réalisée par leurs soins. Notez que ces tarifs sont à titre purement indicatif et ne reflètent en aucun cas les prix que vous pourrez constater par vous-même.

Pour trouver un installateur de kits éthanol, vous pouvez utiliser cette carte interactive. Dans le doute, contactez votre garage habituel pour une première prise de renseignements.

Comment faire modifier ma carte grise pour le passage de l’essence à l’éthanol ?

Une fois la modification faite sur votre moteur par un garage habilité, il faudra donc passer par l’étape de la modification de la carte grise. Cette étape peut prendre du temps, mais elle est désormais obligatoire pour rouler en toute légalité.

La case correspondant à la carburation de votre véhicule se trouve en ligne P.3 de votre carte grise. Les véhicules roulant au diesel ont la mention GO, ceux à l’essence ES, les véhicules électriques EL, les hybrides EE. Pour rouler à l’E85, votre carte grise devra afficher la mention FE à la ligne P.3.

Carte grise
© ants.gouv.fr

Pour effectuer ce changement sur votre carte grise, il faudra vous munir principalement du certificat de conformité original (COC) ainsi que du procès verbal de l’agrément du dispositif de conversion qui vous aura été fourni par l’installateur du boîtier homologué. Le changement se fera ensuite auprès de l’ANTS.

Pour rappel, le prix de la carte grise d’un véhicule converti à l’Éthanol est exonéré partiellement ou totalement en fonction des régions. Elle vous reviendra à seulement quelques euros, généralement 2,76 € pour la taxe d’acheminement.

Où trouver de l’E85 en France ?

Alors qu’on dénombrait seulement 1 106 stations commercialisant de l’E85 à la fin de l’année 2018, on en comptait pas moins de 2 743 au 1er décembre 2021 (source avec la liste de toutes les stations ici). Leur nombre est donc en constante augmentation.

Les stations E85 en France en 2021.
Les stations E85 en France en 2021. © bioethanolcarburant.com

Pour trouver une station d’E85 en France, le mieux est d’utiliser cette carte interactive, également disponible en application sur Android et sur iOS (iPhone, iPad). Vous y trouverez l’adresse des stations autour de chez vous, en France, avec les prix.

Le passage à l’E85 en vaut-il la peine ?

À l’heure de faire un choix, le passage à l’éthanol en vaut-il vraiment la peine ? On imagine aisément que plus vous roulez et plus l’économie peut être substantielle, même si la consommation de carburant est légèrement supérieure dans le cas de l’éthanol. Pour en avoir le cœur net, le site de la Collective du Bioéthanol propose un simulateur plutôt bien fichu qui vous permet de voir le gain de l’éthanol par rapport au diesel et au SP95-E10.

Par exemple, pour un automobiliste qui roule 10 000 km par an en consommant environ 7 L / 100 km de SP95-E10, l’économie sera de 280,88 €€ par an, si l’on en croit les prix affichés sur le site du gouvernement. Ou encore 183,26 € par an comparé au diesel. En clair, plus vous roulez, plus vous économiserez et rentabiliserez l’installation d’un boîtier compatible. À condition d’avoir l’aval d’un professionnel afin de vous assurer que votre véhicule est prêt à accepter que ce carburant circule dans ses veines.

E85
E85 © DR

Pour qui n’est pas encore prêt à sauter le pas du tout électrique (ou de l’hybride), mais qui souhaite payer moins cher en carburant, l’éthanol est une solution plutôt attractive. A priori moins polluant que le super sans plomb, il est bien évidemment moins cher à la pompe, malgré une consommation sur route légèrement plus élevée.

Vous l’aurez compris, la plupart des véhicules essence peuvent désormais en profiter légalement, moyennant l’installation d’un boîtier et d’une modification de la carte grise. Reste que l’opération ne sera vraiment rentable que pour celles et ceux qui roulent beaucoup. Le cas échéant, il faudra plusieurs années pour rentabiliser l’investissement et d’ici là, vous aurez probablement déjà revendu votre voiture…

Voiture électrique : les prix sont en constante augmentation