Accueil » Actualité » Voiture thermique : l’Europe veut interdire essence et diesel dès 2035

Voiture thermique : l’Europe veut interdire essence et diesel dès 2035

La Commission européenne veut mettre fin à la vente de nouvelles voitures à essence et diesel d’ici 2035, dans le cadre d’un plan massif de lutte contre le changement climatique dévoilé hier.

La Commission européenne a annoncé qu’elle prévoyait de réduire de 90 % les gaz à effet de serre émis par le secteur des transports d’ici à 2050 afin d’atteindre les objectifs de l’accord vert européen.

Véhicules électriques - Michael Fousert / Unsplash
Véhicules électriques – Crédit : Michael Fousert / Unsplash

Dans le cadre d’une nouvelle législation, les voitures particulières (qui sont responsables d’environ 12 % des émissions totales de dioxyde de carbone de l’UE) fonctionnant avec des carburants fossiles comme l’essence et le diesel seront totalement interdites d’ici 2035. Cette mesure fait partie d’un vaste train de mesures sur le climat qui transformera tous les aspects de l’économie de l’Union, de la façon dont les gens chauffent leur maison aux voitures qu’ils conduisent.

La Commission européenne a déclaré mercredi qu’elle souhaitait obliger l’industrie automobile à réduire de 55 % les émissions moyennes des nouvelles voitures d’ici à 2030. C’est bien au-dessus de l’objectif actuel de 37,5 % de réduction des émissions de CO2 à cette date. Il s’agira donc d’une première étape avant l’élimination complète des voitures thermiques en 2035. A partir de cette date, toutes les nouvelles voitures immatriculées devront être des véhicules à émissions nulles. En d’autres termes, il sera toujours possible de conduire une voiture thermique, mais vous n’aurez plus la possibilité de vous procurer un modèle neuf auprès d’un constructeur.

Plusieurs constructeurs automobiles ont déjà entamé leur transition vers le 100 % électrique

D’ici 2035, nous savons déjà que 100% des Volkswagen seront électriques. Le constructeur automobile allemand n’est pas le seul à avoir divulgué ses plans de transition vers l’électrique, puisque Subaru a également déjà annoncé une stratégie similaire. De son côté, Audi veut aller encore plus vite, puisque le constructeur a annoncé que les voitures thermiques disparaîtront complètement de son catalogue d’ici 2033.

En France, L’Assemblée Nationale a déjà validé l’interdiction à la vente dès 2030 des véhicules de tourisme et utilitaires légers émettant plus de 123 g/km de CO2. Bruxelles prévoit de réorganiser les infrastructures de l’Union européenne afin de stimuler l’adoption des véhicules électriques. En effet, de nouvelles réglementations devraient permettre à tous les citoyens de l’UE de recharger et de faire le plein de leur véhicule partout dans l’Union.

Source : Le Figaro