Accueil » Actualité » Instagram encourage les adolescents à faire une pause pour réduire leur addiction

Instagram encourage les adolescents à faire une pause pour réduire leur addiction

Instagram veut introduire une nouvelle fonctionnalité pour « faire une pause » dédiée aux adolescents qui utilisent le réseau social parfois un peu trop souvent et trop longtemps. L’objectif est d’écarter les jeunes de la plateforme pendant une certaine période.

Le vice-président des affaires mondiales de Facebook, Nick Clegg, veut introduire une nouvelle fonctionnalité pour faire une pause sur Instagram. Nommée « faire une pause », elle a pour objectif d’encourager les adolescents à arrêter l’utilisation d’Instagram pendant une certaine période.

Une adolescente sur son smartphone
Une adolescente sur son smartphone – Crédit : Pixabay

D’après Nick Clegg, cette fonctionnalité serait utile pour lutter contre l’addiction et d’autres comportements malsains que les jeunes développent sur les réseaux sociaux. Cependant, nous ne savons pas encore quand cette fonctionnalité sera déployée.

De plus, Facebook veut aussi éloigner les adolescents des contenus nocifs partagés sur les plateformes. Nick Clegg affirme que ce type de contenu « pourrait ne pas être propice à leur bien-être ». Il n’a pas donné de plus de détails sur la manière dont les adolescents seraient éloignés de ces contenus inappropriés. Il a cependant suggéré que les algorithmes de Facebook seraient responsables d’exposer ou d’éloigner les jeunes de ces contenus.

Inviter les adolescents à faire une pause d’Instagram, est-ce vraiment la solution ?

Ces changements qui devraient être bientôt apportés aux réseaux sociaux sont un pas dans la bonne direction, mais ils ne sont pas encore suffisants. Même si les adolescents sont invités à prendre une pause et à ne pas visionner de contenu nocif, cela ne signifie pas pour autant que le contenu en question est supprimé de la plateforme. Comme l’a déclaré la sénatrice américaine Amy Klobuchar à CNN, « je suis juste fatiguée d’entendre ‘faites-nous confiance’, et il est temps de protéger les mamans et les papas qui ont du mal avec leurs enfants devenus accros à la plateforme qui ont été exposés à toutes sortes de mauvaises choses ».

Facebook a récemment dénié que sa plateforme Instagram soit nocive pour les adolescents et plus particulièrement pour les jeunes filles. Comme The Wall Street Journal l’avait rapporté, Facebook avait mené des études pour déterminer l’impact d’Instagram sur les jeunes. Ces derniers l’utilisent régulièrement, souvent au quotidien.

Selon le réseau social de Mark Zuckerberg, Facebook n’est pas mauvais pour la santé psychique des adolescents. Néanmoins, Facebook ne veut pas pour autant encourager une utilisation fréquente et prolongée. Cela apporte peu, voire pas de bénéfices et risque même d’accentuer des comportements malsains.

Source : Engadget