Accueil » Guide d'achat » Aspirateurs robots : comment choisir, lequel acheter ?

Aspirateurs robots : comment choisir, lequel acheter ?

Les modèles d’aspirateurs robots sont de plus en plus variés et avancés d’un pointe de vue technologique. À tel point qu’il est difficile de s’y retrouver aujourd’hui. Quel aspirateur robot choisir pour son logement ? Comment faire la différence entre les modèles et les marques ? Retrouvez notre comparatif des meilleurs aspirateurs robots, ainsi que plusieurs conseils à suivre pour faire votre choix de manière éclairée.

Quand les aspirateurs robots sont arrivés sur le marché, ils étaient chers et avaient beaucoup trop de défauts pour remplacer les aspirateurs classiques. Heureusement, les technologies ont rapidement évoluées et les aspirateurs robots modernes sont devenus des alternatives plus pratiques et plus efficaces pour nous soulager de cette corvée.

Les aspirateurs robots sont capables de se repérer dans chaque pièce, d’éviter les obstacles, d’aspirer et de nettoyer méticuleusement chaque m2 de votre habitation, de nettoyer automatiquement… Il existe aujourd’hui une multitude de modèles qui se différencient par leur prix et leurs fonctions.

Avec des gammes de prix entre 200€ et 1500€, difficile de s’y retrouver. Pour faire simple : plus votre aspirateur robot sera haut de gamme, plus il gagnera en sophistication. Mais tous les modèles valent-ils vraiment leur prix ? Quels critères prendre en compte lors du choix de votre aspirateur robot ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans cet article.

À lire > Les meilleurs aspirateurs laveurs de sol : comparatif 2022

Nos avis et tests des meilleurs aspirateurs-robots

Yeedi K650

Yeedi K650

Le meilleur robot aspirateur à moins de 200 euros

139,99€ > Amazon
On aime
  • Prix très attractif
  • Nettoyage méthodique et efficace
  • Double brosses rotatives
  • Autonomie très importante
  • Aspirateur 2-en-1
On n’aime pas
  • Manque le télémètre laser
  • Pas de cartographie
Verdict :

Régulièrement en vente à moins de 150 euros, le Yeedi K650 offre un rapport qualité/prix assez incroyable. Même s’il n’a pas de télémètre laser pour se repérer dans l’espace, il est tout de même capable de faire un nettoyage très méthodique. Grâce à ses deux brosses rotatives, il aspire efficacement les sols. Pour ce prix là, il se paye même le luxe de proposer une serpillère. C’est un appareil qui suffira largement pour des appartements de taille moyenne. On vous conseille tout de même de ne rien faire trainer au sol pour lui faciliter la tâche.

iRobot Roomba J7+

Xiaomi Robot Vacuum Mop 2S

Le meilleur premier prix avec télémètre laser

279,99€ > Boulanger
On aime
  • Prix abordable
  • Navigation précise grâce au Lidar
  • Aspiration efficace
  • Autonomie honorable
On n’aime pas
  • Fonction lavage trop gadget
  • Application mobile perfectible
  • Bac à poussières un peu trop petit
Verdict :

Avec un prix sous la barre des 300 euros, le Xiaomi Robot Vacuum Mop 2S n’a pourtant rien d’un produit bas de gamme. Avec son Lidar, il se repère avec précision en évitant tous les obstacles. Cela lui permet aussi de cartographier l’ensemble du logement pour pouvoir ensuite lui demander de nettoyer une pièce précise ou bien lui indiquer des zones interdites. Même si son aspiration n’est pas aussi puissante que les modèles plus chers, elle est largement suffisante pour la majorité des cas. En revanche, la fonction serpillère se révèle un peu anecdotique et le bac à poussière de 300ml vous obligera à le vider après chaque nettoyage.

Lire le test
Image 2 : Aspirateurs robots : comment choisir, lequel acheter ?

Roborock Q7 Max +

Le meilleur rapport qualité-prix

599€ > Amazon
On aime
  • Collecteur de poussière externe
  • Forte puissance d’aspiration
  • Bonne autonomie
  • Augmente automatiquement la puissance sur les tapis
  • Application complète
On n’aime pas
  • Incapable de détecter les petits obstacles
  • Serpillère statique peu efficace
Verdict :

Après le succès de ses modèles haut de gamme S6 puis S7, Roborock a souhaité élargir sa gamme en sortant le Q7 Max + qui bénéficie de tout le savoir faire de la marque mais pour un tarif plus abordable. Sa puissance d’aspiration est au niveau des modèles les plus haut de gamme. Il se classe donc parmi les plus efficaces, que ce soit sur sols durs mais également sur les moquettes et tapis. Gros point fort dans cette gamme de prix, sa base collecte automatiquement la poussière après chaque session. Vous pouvez donc vous passer de vider la poussière pendant au moins un mois. Le Roborock Q7 Max + ne souffre d’aucun défaut majeur. Il peut donc être considéré comme le meilleur milieu de gamme des robots aspirateurs.

Dreame W10

Dreame W10

Le meilleur robot aspirateur laveur

749€ > Boulanger
On aime
  • Double serpillères rotatives efficaces
  • Aspiration excellente
  • Bonne navigation
  • Application complète
On n’aime pas
  • Détection des petits obstacles absente
  • Base imposante qui ne vidange pas la poussière
Verdict :

Le Dreame W10 est un excellent robot aspirateur. Il a une des meilleures puissances d’aspiration du marché. Il navigue sans souci dans votre maison et son application mobile permet de le contrôler avec précision. Mais il excelle surtout avec sa fonction lavage très réussie. Contrairement à la plupart des autres modèles qui se contentent d’une serpillère fixe inefficace, le Dreame W10 possède deux brosses rotatives qui lavent et frottent votre sol énergiquement. Cerise sur le gâteau, l’eau sale est remplacée automatiquement et les brosses sont nettoyées par la base. En revanche, on aurait aimé que la base aspire aussi les poussières.

Ecovacs Deebot T9 AIVI

Ecovacs Deebot T9 AIVI

L’aspirateur robot le plus efficace

799,99€ > Darty
On aime
  • Aspiration et détection d’obstacles impeccables
  • Double brosses rotatives
  • Serpillère vibrante
  • Vidéo surveillance à distance
  • Application très fonctionnelle
  • Possibilité de rajouter une base avec collecteur
On n’aime pas
  • Un peu trop bruyant
  • Bac à poussière petit
  • Ne détecte pas les tapis pour le lavage
Verdict :

Ecovacs fait fort avec ce modèle qui est l’un des meilleurs du marché à la fois en aspiration et en lavage. Ses doubles brosses rotatives permettent de ne manquer aucune poussière et sa serpillère vibrante, même si elle n’est pas aussi efficace qu’une véritable serpillère, s’en sort mieux que la plupart de ses concurrents. L’application est bien conçue pour tout contrôler à distance, notamment la caméra qui peut permettre de surveiller sa maison. On regrette juste le bac à poussière un peu trop petit. Cela peut nécessiter l’achat en complément de la base qui collecte automatiquement la poussière pour éviter de devoir vider ce bac trop régulièrement.

iRobot Roomba J7+

iRobot Roomba J7+

L’aspirateur robot le plus pratique

999€ > Boulanger
On aime
  • Nettoyage performant
  • Base avec vidange automatique de la poussière
  • Cartographie complète du logement
  • Identification précise de certains obstacles
  • Esthétique travaillée
On n’aime pas
  • Chocs un peu trop brusques avec les obstacles
  • Aspiration perfectible sur moquette et tapis épais
Verdict :

Depuis plusieurs années, iRobot est l’une des marques références du secteur. Le Roomba J7+ dispose des dernières technologies pour vous assurer d’avoir un sol toujours propre. Grâce à des capteurs odométriques et une caméra frontale, il est capable de naviguer avec précision, même dans le noir. Une cartographie complète de votre logement est disponible sur l’application pour inspecter chaque nettoyage, définir des zones interdites, programmer selon un calendrier, lancer un nettoyage rapide sur une zone définie… Le Roomba J7+ vous informe dès qu’il rencontre un problème et vous envoie même des photos des obstacles imprévus rencontrés. Sa base de recharge est esthétique et elle vous permet de faire une vidange automatique de la poussière, ce qui facilite grandement son entretien. Seul bémol significatif à prendre en compte pour votre choix, si vous avez des moquettes ou des tapis épais, nous ne vous conseillons pas forcément l’achat de cet aspirateur robot qui ne sera pas le plus efficace pour cette tâche.

Roborock S7 MaxV Ultra

Roborock S7 MaxV Ultra

Le plus complet et autonome

1499€ > Boulanger
On aime
  • Un condensé des dernières technologies
  • Base qui collecte l’eau sale et les poussières
  • Aspiration excellente
  • IA performante
  • Permet de surveiller sa maison à distance
On n’aime pas
  • Tarif très élevé
  • Serpillère toujours perfectible
  • Look clivant
Verdict :

C’est très simple, avec son modèle S7 MaxV Ultra, Roborock a sorti la grosse artillerie. Toutes les dernières technologies y sont présentes pour en faire l’un des meilleurs aspirateurs robots haut de gamme. Sa base a été particulièrement travaillée pour rendre son utilisation la plus autonome possible. L’eau propre est renouvelée automatiquement tandis que l’eau sale et les poussières sont collectées et la serpillère est nettoyée. Avec ses nombreux capteurs et son IA travaillée, le Roborock S7 MaxV Ultra évite tous les obstacles, même les plus petits, et aspire toutes les poussières avec une facilité déconcertante. Détail amusant, sa caméra est contrôlable à distance. On peut donc surveiller sa maison avec son robot aspirateur lorsque l’on est absent. Malgré tout, pour ce prix très élevé, on était en droit d’espérer une serpillère bien plus efficace. Enfin, le look de sa base peut être un frein pour certains utilisateurs.


Quels sont les préparatifs d’installation d’un robot aspirateur ?

aspirateur robot
Crédit : Roborock

Commençons par l’aspect matériel : le robot est livré avec une base grâce à laquelle la batterie se recharge automatiquement. Cette base est bien entendu à positionner à proximité d’une prise électrique. Elle demande aussi un peu d’espace, à l’avant en particulier, pour que le robot puisse effectuer librement ses manœuvres. La stabilité de cette base est un autre point à surveiller : certaines sont petites, donc peu encombrantes, mais le robot a parfois tendance à les «bousculer» et éprouve alors des difficultés à se positionner précisément sur les contacts électriques.

Sur le robot lui-même, la seule opération préalable se résume au montage de la ou des brosses latérales, le cas échéant. Celles-ci se clipsent le plus souvent. Avant le premier nettoyage, une charge initiale de plusieurs heures est recommandée pour que la durée de vie de la batterie et sa charge soient optimales.

L’aspect logiciel, maintenant. La procédure standard consiste à télécharger l’application mobile iOS/Android, à créer un compte puis à configurer le robot en lui transmettant le mot de passe du réseau Wifi domestique. Il est à noter que l’application mobile n’est pas indispensable pour faire fonctionner l’aspirateur, sauf à vouloir programmer un nettoyage, accéder à des statistiques ou afficher une cartographie.

Quand vous lancerez un nettoyage pour la première fois, l’aspirateur robot procédera à la cartographie complète de votre logement. Ce premier passage prendra donc plus de temps mais il sera enregistré pour les prochaines fois. 

Enfin, nous vous conseillons de retirer du sol tous les petits obstacles, surtout les câbles, pour que l’appareil ne se bloque pas dedans.

aspirateur robot
Crédit : Dyson

Les aspirateurs robots nettoient-ils tous les types de sols ?

aspirateur robot
Crédit : Eufy

Il existe peu d’incompatibilités entre un aspirateur-robot et le type de sol qu’il est censé nettoyer : parquet, carrelage, linoléum, moquette, tapis… Tous les robots ne sont pas égaux, toutefois. Ce sont les plus puissants, généralement les plus chers, qui se débrouillent le mieux pour débarrasser la moquette et les tapis épais des poils d’animaux et de la poussière incrustée. Les autres tirent surtout leur épingle du jeu sur les sols durs et pour les amas de poussières (les fameux moutons) les plus légers. Certains robots sont capables de détecter la nature du sol pour moduler la puissance d’aspiration.

Peut-on laver les sols avec un aspirateur robot ?

aspirateur robot
Crédit : Roborock

Beaucoup de robots proposent cette fonction de nettoyage de sol qui implique la présence d’un réservoir à eau et d’une serpillière et qui se fixe sous le robot. Le robot aspire, puis humidifie la lingette pour laver le sol immédiatement après. Cette fonction, heureusement optionnelle, est la plupart du temps peu convaincante, car elle a tendance à étaler la saleté et à produire des traces. 

Les modèles les plus haut de gamme offrent des solutions plus perfectionnées comme une serpillère vibrante ou des brosses rotatives et disposent d’une base pour renouveler l’eau. Même si c’est plus convaincant, cela ne vous dispensera pas d’utiliser votre serpillère quand la crasse est trop incrustée.

Les robots aspirateurs peuvent-ils nettoyer sous les meubles ?

Tout dépend de la hauteur du robot et de l’espace sous le meuble en question. L’immense majorité des robots aspirateurs mesurent moins de dix centimètres de hauteur ce qui leur permet de passer facilement sous les meubles.

Image 3 : Aspirateurs robots : comment choisir, lequel acheter ?
Crédit : Roborock

Les robots aspirateurs sont-ils capables monter sur les tapis épais et passer sous les seuils de porte ?

Là encore, tout dépend de la taille des roues du robot aspirateur. Mais, sauf rare exception, ils sont tous conçus pour pouvoir passer facilement sur des tapis épais et traverser des seuils de porte sans souci.

Comment faire quand on a un étage ?

Un aspirateur robot c’est bien, mais ça ne sait pas encore monter les escaliers. Alors comment faire ? C’est tout simple. Une fois que votre aspirateur a nettoyé le rez-de-chaussée et qu’il est revenu à sa base, vous n’avez qu’à le porter à l’étage et lancer un nouveau nettoyage. À la fin du nettoyage, il se repositionnera à l’endroit où vous l’avez démarré.

Si vous avez un étage, privilégiez les modèles qui peuvent mémoriser au moins deux cartes différentes. Sinon, votre aspirateur devra refaire une cartographie complète à chaque passage, ce qui prend beaucoup plus de temps.

Comment les aspirateurs robots évitent-ils les obstacles et trouvent leur chemin ?

Un aspirateur robot se déplace grâce à des techniques de télémétrie : il émet un signal et analyse l’information qui est réfléchie par l’environnement. Ainsi, il peut mesurer la distance avec les cloisons, les meubles et autres pieds de table pour adapter sa vitesse et sa trajectoire en conséquence. C’est aussi le principe de fonctionnement des capteurs de vide placés à la verticale sous le robot : en cas d’anomalie, le robot déduit qu’il est en haut d’un escalier et interrompt sa progression, pour éviter la chute. C’est un élément indispensable qui est désormais généralisé pour assurer son utilisation à l’étage.

Le pare-choc, avec son amortisseur, détecte quant à lui les collisions. Nous n’avons observé aucun incident violent lors de nos tests, preuve que la technologie est éprouvée. Mais deux précautions valent mieux qu’une : il est judicieux de retirer tout objet un tantinet fragile, comme ce précieux vase Ming juché sur son guéridon tremblant.

aspirateur robot
Crédit : Eufy

La technique de guidage gagne en sophistication à mesure que le prix grimpe. Le système le plus courant est le lidar qui sonde et cartographie toutes les pièces. Les modèles les plus haut de gamme sont pourvus de systèmes de détection des plus petits objets comme une caméra 3D. Cela permet d’éviter de coincer bêtement son appareil au milieu d’un nettoyage.

Peut-on délimiter un périmètre de nettoyage ?

La plupart des robots aspirateurs modernes ont un télémètre laser qui leur permet de cartographier précisément leur environnement. À l’aide de l’application mobile, vous avez accès à un plan de votre domicile sur lequel pouvez dessiner des barrières virtuelles ou délimiter des zones interdites. Vous pouvez aussi définir des pièces interdites puisque chaque pièce est automatiquement délimitée sur le plan.

Comment piloter un aspirateur robot ?

aspirateur robot
Crédit : Dyson

Le plus simple pour lancer un nettoyage et d’appuyer directement sur le bouton situé sur le capot du robot. Vous pouvez aussi le faire depuis l’application mobile, même à distance si votre appareil est connecté à votre réseau wifi. Certains appareils ont aussi des commandes vocales via Google Home ou Alexa notamment. Une fonction très utile est de programmer via l’application des sessions récurrentes. Ainsi, vous pouvez demander à votre aspirateur de démarrer le nettoyage quand vous n’êtes pas chez vous. Vous n’aurez plus qu’à vider le bac à poussière de temps en temps.

Quelle autonomie pour un aspirateur robot ?

L’autonomie est tributaire de nombreux facteurs : la capacité de la batterie, bien sûr, la puissance de l’aspiration, le poids du robot, etc.

Généralement, l’autonomie est largement suffisante pour un appartement de taille moyenne. Pour des grandes surfaces, il est possible que ce ne soit pas suffisant. Mais pas de panique, la majorité des modèles ont la solution à ce problème. Dès que l’appareil arrive en fin de batterie, il retourne automatiquement à sa base pour se recharger. Quand il est à nouveau opérationnel, il reprend le nettoyage là où il s’était arrêté, ni vu ni connu.

Comment vider les poussières ?

Un aspirateur robot s’apparente à un aspirateur classique sans sac et incorpore un bac à poussière. Certains modèles sont équipés d’un capteur qui détecte le niveau de remplissage, l’information étant relayée par l’application mobile. Autrement, ce niveau est calculé de manière statistique… ou n’est pas signalé du tout.

aspirateur robot
Crédit : Eufy

Charge à l’utilisateur de savoir quand retirer le bac pour le vider, un geste nécessaire de toute façon pour restaurer la puissance d’aspiration. Si le robot est bien conçu, ce bac est emboîté dans une trappe à l’arrière ou au-dessus, ce qui signifie qu’il demeure accessible quand le robot est en place dans sa base de recharge.

Avec les bases de vidange, cette préoccupation disparaît cependant. Le bac à poussière se vide lui-même quand il retourne à sa base. Comme la base est plus volumineuse, elle peut contenir plusieurs semaines de poussières.

Les robots aspirateurs sont-ils adaptés aux environnements avec des animaux de compagnie ?

Quand vous vivez avec un animal de compagnie, le choix de l’aspirateur est souvent primordial pour garder un intérieur impeccable. Les robots aspirateurs sont particulièrement adaptés car ils permettent de faire un entretien quotidien sans effort. Il n’existe pas vraiment de modèle spécifique pour cet usage mais il y a des points importants à prendre en compte. Les aspirateurs les plus puissants permettent d’aspirer les poils incrustés sur les tapis et les moquettes. Il faut aussi privilégier les brosses en caoutchouc facilement démontables car les poils peuvent s’y emmêler.

aspirateur robot
Crédit : Eufy

Doit-on changer des pièces régulièrement ?

aspirateur robot
Crédit : Anker

Les filtres (parfois normés HEPA et anti-allergènes) accumulent de la poussière et les brosses s’encrassent, d’autant plus en présence d’animaux domestiques qui perdent leurs poils. Si un bon entretien est un gage de longévité et d’hygiène, un remplacement est à envisager à un moment ou à un autre. iRobot, par exemple, préconise de changer les filtres tous les deux mois et les brosses tous les six à douze mois. Ces pièces de rechange nécessitent de prévoir un petit budget récurrent.