Accueil » Actualité » Ce bracelet mesure le taux d’oxygène dans le sang en temps réel

Ce bracelet mesure le taux d’oxygène dans le sang en temps réel

Ce nouvel appareil connecté révolutionnaire peut mesurer les taux d’oxygène dans les tissus en direct.

Les appareils connectés se normalisent dans notre société. Notamment les appareils dits “wearable” ou portés, comme les montres connectées, ou encore les bracelets dédiés à l’activité physique. Au départ, les bracelets connectés dédiés au sport se limitaient à des fonctions de base comme le cardiofréquencemètre. Mais le monde de la médecine a rapidement vu le potentiel de cette technologie.

Ainsi, de plus en plus de programmes de recherches se développent pour intégrer les objets connectés dans la médecine. Aujourd’hui, une équipe de chercheurs a mis au point un appareil capable de mesurer le taux d’oxygène en temps réel.

Crédit : Pixabay
Crédit : Pixabay

Cet appareil utilise un nouveau capteur qui permet de détecter les niveaux d’oxygène par simple contact avec la peau. Se portant au poignet, il remonterait jusqu’à l’avant-bras, et ressemblerait donc plus à un strap qu’à un bracelet. Il serait issu d’une impression 3D et pourrait donc potentiellement être adapté sur mesure. Il permettrait des applications multiples, notamment dans le sport et dans la médecine.

Le « strap connecté » : une révolution dans la médecine portable, aux applications multiples

En plus de permettre des mesures en direct jusqu’ici impossibles, ce strap connecté serait léger, et facile à utiliser. Une révolution d’après Juan Pedro Cascales, auteur principal de l’étude. « Il s’agit du premier moniteur d’oxygène transcutané non invasif vraiment portable. La simplicité, la précision, la petite taille et la facilité d’utilisation de l’appareil signifient qu’il peut aller à peu près n’importe où. Et être utilisé par les médecins, les infirmières, les ambulanciers paramédicaux et les patients, dans leur propre maison. »

Pourvu d’une communication via Bluetooth ou Wi-Fi, l’appareil permet donc de connaitre l’oxygénation des tissus en temps réel. « L’appareil est destiné à tout scénario où il existe un risque de circulation sanguine compromise et de manque d’oxygène dans les membres et les tissus. » a déclaré Conor Evans, chercheur participant au projet. « La technologie est particulièrement puissante pour les situations médicales où les outils traditionnels de saturation en oxygène du sang ne parviennent pas à fournir des informations adéquates. Les applications de cet appareil à oxygène sans fil portable vont des blessures traumatiques telles que les accidents de voiture et les blessures sur le champ de bataille, à la surveillance post-chirurgicale et aux soins des plaies. »

La frontière entre les objets connectés et la médecine moderne sont de plus en plus fines. Il y a quelques années, Fitbit et Google commençaient à partager leurs données avec les médecins, afin que ceux-ci puissent suivre les indicateurs de leurs patients. Cette branche de l’e-santé, prise très au sérieux par le monde de la médecine, continue de se développer. Les leaders de la tech s’impliquent d’ailleurs particulièrement dans ce secteur. Notamment Google qui se concentre de plus en plus sur les objets connectés liés à l’e-santé.

Neuralink : Elon Musk montre un premier implant cérébral autonome et fonctionnel

Source : phys.org