Accueil » Actualité » Trou noir : un nouveau record de taille

Trou noir : un nouveau record de taille

Des astronomes ont récemment découvert le plus gros trou noir observable jusqu’à maintenant. Il ferait 40 milliards de fois la masse de notre soleil.

Abell 85
Photo par Rayon X du groupe de galaxies Abell 85

Le premier trou noir avait été photographié plus tôt cette année, et les découvertes s’enchaînent. Un trou noir 40 milliards de fois plus massif que notre Soleil a été découvert.

Un trou noir qui bat des records

Le personnel de l’Institut de Max Planck (MPE) a passé 2 nuits à l’observatoire européen austral afin d’utiliser le Very Large Telescope. C’est en regardant de plus près le groupe de galaxies Abell 85, et plus particulièrement la galaxie Holmberg 15A, qui se situe à 700 millions d’années-lumière,  qu’ils ont pu observer ce Super Massive Black Hole (SMBH).

Bien sûr, ce n’était pas une découverte hasardeuse, les astronomes avaient déjà repéré ce géant. Cependant, les analyses nous montrent une bête 9 fois plus importante que ce qui avait été prédit. Ce trou noir bat ainsi le record du plus gros trou noir ayant pu être dynamiquement observé.

L’équivalent de 7 systèmes solaires

Pour vous donner une idée, une unité astronomique (UA) correspond à la distance entre la Terre et le Soleil. V774104, la planète naine la plus éloignée du soleil, s’en situe à 103 UA. Eh bien, ce trou noir s’étend sur environ 790 UA. Il pourrait donc recouvrir 7 systèmes solaires.

Les experts supposent qu’il a été formé quand 2 galaxies elliptiques ont fusionné. Ces deux galaxies auraient eu alors un noyau épuisé, donc peu d’étoiles, permettant la formation de ce géant. Ce genre de fusion étant rare, ça ne la rend que plus remarquable.

Il est aussi possible que ce titan soit issu de la fusion de plus de 2 galaxies. Si ces théories se confirment, cela augmente aussi grandement la possibilité d’un jour observer des trous noirs d’autant plus gigantesques.

Plus gros, c’est possible ?

Les scientifiques estiment qu’un trou noir ne peut plus croître après avoir atteint la masse d’environ 50 milliards de Soleils. Mais si de telles entités peuvent fusionner, cette limite serait largement dépassée. Impossible donc d’imaginer leur taille maximale.

Ceci dit, le titre du trou noir le plus massif trouvé (mais pas observé dynamiquement) revient à l’Ultra Massive Black Hole se situant au centre de TON 618, un Quasar à plus de 10 milliards d’années-lumière. Celui-ci ferait 66 milliards de fois la masse soleil.