Accueil » Actualité » Voie lactée : une « barrière » semble empêcher les rayons cosmiques de pénétrer en son centre

Voie lactée : une « barrière » semble empêcher les rayons cosmiques de pénétrer en son centre

La densité des rayons cosmiques baisse considérablement dans la zone moléculaire centrale (CMZ), la zone la plus proche du milieu de la Voie lactée. Elle est pourtant relativement constante aux alentours.

À l’heure où explorations et observations spatiales sont en développement exponentiel, plus de questions que de réponses nous parviennent. Dernièrement des scientifiques détectaient un mystérieux signal provenant du centre de la Voie lactée. Et cette fois-ci une chose tout aussi étrange leur est parvenue de cette même région. Il semblerait qu’une immense barrière empêche l’essentiel des rayons cosmiques d’y pénétrer.

Image du centre de la voie lactée - Crédits : NASA
Image du centre de la voie lactée – Crédits : NASA

Située à 27000 années-lumière de nous, cette région mystérieuse baptisée CMZ s’étend sur 700 années-lumière. Elle abrite de denses nuages ​​de gaz et est entourée de poussière qui empêchent les astronomes d’avoir de claires observations.

Une découverte faite grâce à l’observation des rayons gamma

Une équipe de chercheurs de l’Académie chinoise des sciences de Nanjing a fait cette découverte étrange en étudiant une carte des rayons gamma radioactifs au centre de la Voie lactée. Ils sont la forme de lumière la plus énergétique de l’univers. Ils apparaissent lorsque des particules à très grande vitesse appelées rayons cosmiques impactent de la matière ordinaire. L’observation des rayons gamma est le seul moyen d’étudier les rayons cosmiques qui ne sont pas observables directement.

La carte a révélé que quelque chose près du centre de la galaxie semble accélérer les particules à des vitesses très proches de la vitesse de la lumière. Il s’agit d’ailleurs des rayons gamma les plus puissants jamais observés dans la Voie lactée. Mais alors que la densité des rayons cosmiques y est exceptionnelle, elle plonge spectaculairement dans la zone moléculaire centrale. Pourquoi ? Voilà comment les chercheurs en viennent à émettre l’hypothèse d’une « barrière ».

Qu’est-ce qui compose cette barrière à rayons cosmiques?

L’article scientifique propose l’idée de nuages ​​denses de poussière et de gaz s’effondrant sur eux-mêmes, y comprimant les champs magnétiques et créant ainsi une barrière résistante aux rayons cosmiques. Une seconde proposition serait que les vents stellaires des myriades d’étoiles du centre galactique repoussent les rayons cosmiques, tout comme le vent solaire.

Comprendre ce qui génère la barrière pourrait permettre aux scientifiques de mieux comprendre le comportement des rayons cosmiques et des galaxies. Il semble que de grandes découvertes nous sont promises pour les temps a venir.

A voir aussi > Voici l’image la plus complète du centre de notre galaxie

Source : Livescience