Accueil » Actualité » Le plus gros tremblement de terre de l’histoire de l’humanité

Le plus gros tremblement de terre de l’histoire de l’humanité

D’après de récentes découvertes, le plus gros tremblement de terre expérimenté par l’humanité a causé un mégatsunami de 8 000 km de long.

Les résultats d’une nouvelle étude scientifique montrent qu’un tremblement de terre de magnitude 9,5 a frappé il y a environ 3 800 ans le nord du Chili. Il a provoqué un mégatsunami qui a envoyé des vagues s’écraser du Chili vers la Nouvelle-Zélande. C’est à présent le plus grand tremblement de Terre connu de l’histoire de l’humanité.

Illustration d'un Tsunami - Crédits : Pixabay
Illustration d’un Tsunami – Crédits : Pixabay

Ses répercussions dévastatrices ont éloigné les populations humaines des côtes voisines, devenues inhabitables, pendant 1 000 ans.

Des preuves de sédiments marins « très haut et loin à l’intérieur des terres »

L’étude a pu conclure que le tsunami a atteint l’Australasie après que l’équipe de recherche ait découvert un grand nombre de rochers, certains de la taille de voitures, à l’intérieur des terres sur l’île Chatham en Nouvelle-Zélande. Les rochers remonteraient à la même époque que le tremblement de terre, selon l’étude.

Les archéologues ont trouvé des preuves de sédiments marins « très haut et loin à l’intérieur des terres », a déclaré le professeur James Goff de l’Université de Southampton. « Ce n’est donc pas une tempête qui les a amenés là », a-t-il ajouté.

À lire aussi > Tsunamis, violentes éruptions, ondes de chocs, que se passe-t-il aux Tonga ?

Une zone de rupture s’étendant sur 1 000 km de long.

Jusqu’à présent, le plus grand tremblement de terre jamais enregistré était le tremblement de terre de Valdivia qui a frappé le sud du Chili en 1960. Avec sa magnitude comprise entre 9,4 et 9,6, il tua près de 6 000 personnes et provoqua des tsunamis à travers tout l’océan Pacifique.

Si la rupture à l’origine de ce tremblement de terre était gigantesque (800 km de long), celle du méga-séisme récemment découvert était encore plus grosse, avec une zone de rupture s’étendant sur 1 000 km de long.

À lire aussi > Eruption aux Tonga : c’était 100 fois la bombe d’Hiroshima, explique la NASA

« Nous avons maintenant trouvé des preuves d’une rupture d’environ 1 000 kilomètres de long juste au large de la côte du désert d’Atacama et qui est massive », a déclaré Goff.

À l’instar du tremblement de terre de Valdivia, l’événement découvert est un tremblement de terre de méga-poussée. Ces phénomènes se produisent lorsqu’une des plaques tectoniques de la Terre est forcée sous une autre.

L’exceptionnelle tension accumulée dans cette configuration finit par créer brusquement une déchirure au point de contact entre les plaques. L’énergie est alors libérée sous la forme d’ondes sismiques dévastatrices.

Source : Sciences Advances