Accueil » Actualité » Les astronomes ont potentiellement découvert le trou noir le plus proche de la Terre

Les astronomes ont potentiellement découvert le trou noir le plus proche de la Terre

Des astronomes ont découvert le trou noir le plus proche de la Terre, que les chercheurs ont surnommé Gaia BH1. Le trou noir dormant pèse environ 10 fois la masse du Soleil et est situé à environ 1 600 années-lumière dans la constellation d’Ophiuchus, ce qui le rend trois fois plus proche de la Terre que le précédent détenteur du record, un binaire à rayons X dans la constellation de Monoceros.

Gaia BH1 (vue d'artiste) © International Gemini Observatory/NOIRLab/NSF/AURA/J. da Silva/Spaceengine/M. Zamani
Gaia BH1 (vue d’artiste) © International Gemini Observatory/NOIRLab/NSF/AURA/J. da Silva/Spaceengine/M. Zamani

Les astronomes ont repéré ce qui pourrait très bien être le trou noir le plus proche de la Terre jamais découvert. Surnommé Gaia BH1, ce trou noir dormant pèse environ 10 fois la masse de notre Soleil. Il est également situé à seulement 1 600 années-lumière de la Terre. Cela le rend trois fois plus proche de notre planète que le précédent détenteur de ce titre, ou même que HR6819, qui n’est d’ailleurs finalement pas un trou noir.

La découverte a été faite par des astronomes qui observaient le compagnon du trou noir : une étoile semblable à notre Soleil qui orbite autour de lui à la même distance que la Terre autour de notre Soleil.

Un trou noir proche de nous, situé dans la constallation d’Ophiuchus

Cette découverte est survenue après l’analyse des données du vaisseau spatial Gaia, de l’Agence spatiale européenne (ESA). Les données ont montré que le mouvement d’une étoile présentait des irrégularités causées par la gravité d’un objet massif invisible, explique un communiqué de presse. Cet objet invisible est donc Gaia BH1, le trou noir nouvellement découvert.

À partir de cette première analyse, les astronomes ont planifié 39 observations supplémentaires du système sur une période de six mois en utilisant six télescopes différents à travers le monde. Les chercheurs ont publié un article sur leur découverte dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

À lire : Hubble découvre un trou noir supermassif qui donne naissance à des étoiles au lieu de les détruire

Dans l’article, les auteurs expliquent comment ils sont arrivés à la conclusion qu’un trou noir doit exister dans ce système, et même comment ils ont approfondi cette conclusion en utilisant des données recueillies à travers de multiples observations. Semblables aux données recueillies lors des missions scientifiques de James Webb, les données fournies ici pourraient aider à prouver plus que la simple existence du trou noir le plus proche de la Terre.

Cette découverte pourrait nous en apprendre davantage sur ces entités cosmiques, pourquoi certaines sont en sommeil, et pourquoi d’autres continuent de se nourrir de l’énergie cosmique qui les entoure.

Source : Monthly Notices of the Royal Astronomical Society