Accueil » Actualité » Les hamburgers au bœuf cultivé en laboratoire, c’est pour bientôt

Les hamburgers au bœuf cultivé en laboratoire, c’est pour bientôt

La startup SciFi Foods, qui se concentre sur le développement et la croissance de cellules de boeuf cultivées, a réalisé une percée massive en devenant la première organisation au monde à annoncer des lignées cellulaires de boeuf comestibles qui se développent en suspension unicellulaire. Une stratégie qui permettrait de réduire d’au moins mille fois le coût de la croissance de ses cellules de bœuf à grande échelle.

Hamburger
© Unsplash

Si la production de produits d’origine animale est un énorme fléau pour la planète, le chemin pour arriver à des produits carnés totalement exempts d’abattage est long. Les carnivores, qui aiment mordre dans un burger au bœuf mais qui ne supportent pas de contribuer aux méthodes souvent controversées de production de la viande, trouvent aujourd’hui de nombreuses alternatives, comme les produits à base de végétaux.

En revanche, la viande cultivée en laboratoire — où de véritables cellules animales sont prélevées sur un animal puis cultivées indépendamment dans un environnement de laboratoire — commence à pointer le bout de son nez.

Le bœuf à deux doigts d’être proposé en cellules cultivées… Et à bas coût

Le bœuf est tristement célèbre pour son empreinte carbone, ainsi que pour sa difficulté à être recréé sous forme de cellules cultivées. En 2013, un scientifique néerlandais avait toutefois réussi à tenir le pari : créer le tout premier burger de bœuf entièrement cultivé en laboratoire. Le hic : contrairement aux oiseaux ou aux poissons, les cellules de mammifères sont nettement plus délicates et bien plus coûteuses à manipuler.

« C’est un défi car, comme vous le savez, la culture de cellules de mammifères coûte très cher », a déclaré Kasia Gora, biologiste et cofondatrice de la société de viande cultivée SCiFi Foods, dans un communiqué. Cependant, Gora et l’équipe derrière SCiFi Foods (anciennement appelée Artemys Foods), ont fait une percée : des cellules de vache qui peuvent réduire de 1000 fois le coût du bœuf cultivé à partir de cellules. L’astuce, selon Gora, est une combinaison de suspension unicellulaire et d’édition de gènes CRISPR.

À lire : Des astronautes ont réussi à cultiver du bœuf dans l’espace

Si les processus de recherche et de production doivent encore être affinés, l’ère de la viande cultivée en laboratoire (ou cultivée sur cellules) approche toutefois à grands pas. La société prévoit de faire un essai pilote avec de premiers hamburgers proposés à 10 dollars environ. Mais il faudra probablement encore quelques années avant de pouvoir s’en procurer, d’autant plus qu’aux États-Unis, la FDA n’a pas encore approuvé la vente de produits de ce genre.

De nombreux obstacles sont encore à venir pour la vente de viande en cellules cultivées. Se pose le problème des virus (infectant les cellules vivantes d’une culture), par exemple. Certains scientifiques affirment en outre que la viande cultivée en laboratoire pourrait avoir plus d’impacts sur le changement climatique que les méthodes traditionnelles.

Source : SciFi Foods (CP)