Accueil » Actualité » PS5 et Xbox : réunion à la Maison Blanche pour stopper la pénurie

PS5 et Xbox : réunion à la Maison Blanche pour stopper la pénurie

Pour faire face à la pénurie de composants, la Maison Blanche organise un sommet d’urgence en téléconférence avec les principaux acteurs du secteur.

Le COVID n’a pas fini de faire parler de lui. Alors qu’un retour à la normale n’est pas prévu avant mi 2022 dans l’industrie du semiconducteur, la crise a pris une telle ampleur que la Maison Blanche a décidé de réunir les principaux acteurs du secteur, tant consommateurs que producteurs. Du côté des géants de la tech, sont attendus Intel, Dell, Ford, HP, Alphabet, et bien d’autres.

Image 1 : PS5 et Xbox : réunion à la Maison Blanche pour stopper la pénurie
Crédit : pixabay

Du côté des fabricants, on retrouve des noms moins connus du grand public : Global Foundries, Medtronic, Micron, PACCAR, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company, … La réunion sera orchestrée par le conseiller à la sécurité nationale Jack Sullivan, le dirigeant du Conseil économique national Brian Deese et Gina Raimondo secrétaire au commerce.

Une crise à grande échelle

La crise du semiconducteur impacte énormément d’industrie et se répercute également sur les consommateurs. Une des conséquences les plus visibles est la grande difficulté à obtenir les consoles de dernière génération. Autre symptôme marquant, les prix et disponibilités des cartes graphiques. Certains modèles sont même vendus trois fois le prix initial. La rupture de stock ajoutée au prix croissant du transport se répercutent directement sur le consommateur.

D’autres conséquences sont pour le moment moins visibles, mais obligent des entreprises à faire des choix stratégiques et réduire leur production ou reporter certains projets. Ford a, par exemple, pris la décision de stopper la production de son pick-up F150, Samsung envisage de repousser la sortie de son prochain Note, Qualcomm est dans la tourmente pour assurer ses commandes et même Apple éprouve des difficultés à produire suffisamment d’iPhone.

En cause, bien évidemment le COVID et les différents confinements, mise en arrêt d’usine, mais pas uniquement. Si la capacité de production a été perturbée, l’évolution rapide de la demande a mis à mal tout un système économique. Suite à la chute brutale de la demande et la situation sanitaire, beaucoup d’usines ont été « mises en pause ».

Néanmoins suite à cette période de non-consommation, la demande est revenue en force et toutes les industries travaillant en flux tendu se sont retrouvées submergées. Et puisque ce retour en force a concerné beaucoup de domaines, ce sont les semiconducteurs, demandés dans énormément de domaines, qui se retrouvent dans la tourmente.

Des mesures d’urgence

Le président Joe Biden a décidé de prendre les choses en main afin de limiter les dégâts. Il a fait une demande de budget de 150 millions de dollars pour financer 2 nouveaux programmes de fabrication dans le domaine du semiconducteur.

De plus, il a signé un ordre exécutif imposant un audit de l’industrie du composant qui devrait se terminer en juin. La réunion au sommet de lundi prochain fait suite à cet ordre. Le but est non seulement d’accélérer un retour à une situation plus stable, mais aussi de faire en sorte qu’à l’avenir « ces chaînes de fournitures soient fiables » déclare Biden.

Source : cnet