Votre téléphone Nokia pourrait valoir 25 000 euros

Et si votre vieux téléphone, oublié au fond de votre tiroir, pouvait être racheté plus de 30 000 dollars par des hackers ? Tout cela à cause d’une faille, pour laquelle Nokia a nié connaître son existence, qui permettrait de détourner une transaction bancaire.

Selon PCWorld, la police a contacté une société nommée Ultrascan Advanced Global Investigations, afin de déterminer pourquoi ce Nokia 1100, vieux de plusieurs années, faisait l’objet d’une telle demande. Cela concerne tout particulièrement la série de téléphones fabriqués dans une usine de Bochum, en Allemagne, et qui se sont déjà vendus à plus de 5000 euros pièce. Selon Frank Engelsman, d’Ulstrascan Advanced Global Investigations, ces téléphones embarquent un logiciel développé par Nokia en 2002 et qui disposerait de cette faille.

Frank Engelsman rapporte également qu’il y a environ une semaine, un acheteur aurait acquis un de ces téléphones à son propriétaire pour la somme de 25 000 euros.

« Le 1100 peut apparemment être reprogrammé pour utiliser le numéro de téléphone de quelqu’un d’autre, et ainsi recevoir les messages de cette personne. Cela peut permettre de détourner des fonds »


En effet, certains pays comme l’Allemagne autorisent les transactions bancaires via des codes appelés mTAN (mobile Transaction Authentification Number), qui sont envoyés au téléphone de l’utilisateur. Ce numéro doit ensuite être entré en ligne pour que la transaction ait lieu. Le côté sécuritaire de ce genre de transactions réside dans le fait que ces codes sont uniques et ne sont valables que pour une seule et unique transaction. Or, si une personne peut se procurer un code avant que celui-ci soit utilisé, elle peut alors détourner la transaction à son compte.

Nokia a indiqué ne pas avoir eu connaissance d’un tel bug dans le logiciel embarqué dans cette série de téléphones. « Nous n’avons identifié aucun problème logiciel qui pourrait permettre de tels cas d’utilisation », a indiqué la firme.