Accueil » Actualité » Gratuit et open source, Audacity réfute les accusations de « logiciel espion »

Gratuit et open source, Audacity réfute les accusations de « logiciel espion »

Une mise à jour de la politique de confidentialité d’Audacity a suscité des inquiétudes quant à la possibilité que l’éditeur audio soit utilisé pour récolter un grand nombre de données sur les utilisateurs maintenant qu’il a un nouveau propriétaire. Cependant, Audacity a réfuté ses accusations, il n’est pas devenu un logiciel espion.

Depuis sa première version en 2000, Audacity a servi d’outil d’édition audio utile pour Windows et Mac. Le logiciel a rapidement gagné en popularité grâce à son caractère à la fois gratuit et opensource. On le retrouve d’ailleurs dans notre TOP 25 des meilleurs logiciels à installer en priorité sur son PC. Cependant, un changement de propriétaire aurait fait de lui un logiciel espion, selon certains internautes.

Audacity - Audacity
Audacity – Crédit : Audacity

Il y a deux mois, Audacity a été racheté par Muse Group. Celui-ci possède d’autres projets liés à l’audio, notamment le site Web Ultimate Guitar et l’application MuseScore. Après le rachat, l’éditeur audio opensource Audacity a mis à jour sa politique de confidentialité. Elle comprend une nouvelle section sur la collecte et la distribution de vos données personnelles.

Le type de données collectées comprend désormais le processeur de l’ordinateur, le système d’exploitation et sa version, l’adresse IP de l’utilisateur, ainsi que tous les rapports de panne, codes d’erreur fatale et messages générés par sa machine. Mais ce n’est pas tout, l’application déclare aussi vaguement collecter des données « pour l’application de la loi, les litiges et les demandes des autorités (le cas échéant). », ce qui a rapidement inquiété les utilisateurs.

Audacity est-il devenu un logiciel espion ?

« Nous pensons que les préoccupations sont dues en grande partie à une formulation peu claire de la politique de confidentialité, que nous sommes en train de rectifier. », a déclaré le responsable de la stratégie de Muse Group, Daniel Ray, dans une déclaration sur GitHub. Il ajoute que Audacity « ne vend pas et ne vendra aucune des données qu’il collecte et ne les partagera pas avec des tiers, point final. ».

Cependant, dans la nouvelle politique de confidentialité, on peut toujours lire que le logiciel pouvait divulguer des données personnelles à « un acheteur potentiel » ou « tout organisme compétent chargé de l’application de la loi… ou tout autre tiers. » Difficile donc de savoir qui croire.

Ray a également précisé que les seules données collectées par Audacity sont les adresses IP des utilisateurs. Celles-ci sont rendues anonymes et deviennent irrécupérables après 24 heures. La version de leur système d’exploitation et le type de CPU subissent également le même traitement. Enfin, il précise que les utilisateurs peuvent également envoyer manuellement des données dans les rapports d’erreur, mais que cela est facultatif.

Ce qui est sûr, c’est qu’Audacity va donc bien collecter vos données. Néanmoins, il est pour l’instant difficile de savoir ce qu’ils vont en faire. En effet, les déclarations de Ray contredisent ce qu’il y a écrit dans la nouvelle politique de confidentialité du logiciel.

Source : GitHub