Accueil » Actualité » Record battu, un Boeing 747 traverse l’Atlantique en moins de 5h

Record battu, un Boeing 747 traverse l’Atlantique en moins de 5h

Un Boeing 747 de British Airways a établi un nouveau record de vitesse. Les passagers à bord du vol entre New York et Londres ont traversé l’Atlantique avec une vitesse supérieure à d’habitude, grâce aux puissants jet streams (ou courants-jets) causés par la tempête Ciara.

Image 1 : Record battu, un Boeing 747 traverse l'Atlantique en moins de 5h

Les voyageurs sont en général plus habitués à des retards concernant les moyens de transport tels que l’avion ou le train. Ce n’est pas rare que les heures de décollage ou d’arrivée soient repoussées. Quelle surprise alors pour les passagers du vol BA112 de British Airways qui ont atterri à Londres avec 1 heure et 20 minutes d’avance dimanche dernier. Comment est-ce que le Boeing 747-436 a donc pu réaliser ce vol transatlantique si rapidement ?

Boeing recommande aux pilotes du 737 MAX de se former sur simulateur de vol

Une vitesse supersonique atteinte avec un avion subsonique

Grâce aux puissants courants-jets provoqués par la tempête Ciara, le Boeing 747-436 a pu parcourir les 5554 kilomètres entre New York et Londres en seulement 4 heures et 56 minutes avec une vitesse de pointe de 1 328 km/h. C’est donc une vitesse supérieure à Mach 1 ou 1 224 km/h. L’avion n’a pas réellement franchi le mur du son parce que sa vitesse de pointe a été calculée par rapport au sol et non par rapport à son altitude et au vent arrière qui le propulsait. Le pilote, lui, est bien resté à une vitesse subsonique inférieure ou égale à 1 050 km/h ou Mach 0.85 qui représente la vitesse maximale que peut atteindre le Boeing 747.

Le but premier est l’économie de carburant

Le précédent record sur le même itinéraire était détenu par un Boeing 787 de Norwegian en janvier 2018 qui avait traversé l’Atlantique en 5 heures et 13 minutes. D’ailleurs, les pilotes ne se laissent pas porter par les courants-jets pour battre des records de vitesse, mais plutôt pour économiser du carburant. Ils ne le font évidemment que quand les turbulences ne détériorent pas la qualité du voyage des passagers.

Comme l’a affirmé British Airways : « Nous privilégions toujours la sécurité plus que les records de vitesse mais nos pilotes hautement qualifiés ont mis à profit les conditions météorologiques pour amener les passagers à Londres avant l’heure prévue ». Le Boeing 747-436 détient maintenant le record du vol transatlantique le plus rapide jamais réalisé par un avion subsonique.

NASA : Le Starliner de Boeing victime d’un second bug critique

Source : BGR