Accueil » Actualité » Bitcoin : regardez 1000 rigs illégaux détruits au rouleau compresseur

Bitcoin : regardez 1000 rigs illégaux détruits au rouleau compresseur

La police malaisienne ne fait pas dans la dentelle. Après avoir saisi de nombreux rigs dans des fermes de minage illégales, elle a décidé de les détruire de manière spectaculaire. Le message est clair.

Miner de la cryptomonnaie nécessite un investissement important en matériel et génère des frais, notamment au niveau électricité. Pour rendre l’opération encore plus rentable, certains n’hésitent pas à se raccorder frauduleusement au réseau électrique, supprimant ainsi une bonne partie des frais.

Image 1 : Bitcoin : regardez 1000 rigs illégaux détruits au rouleau compresseur
Crédit : Youtube / Dayakdaily

Si dans la plupart des pays, farmer de la cryptomonnaie n’a rien d’illégal, voler de l’électricité l’est. La police malaisienne, avec l’aide du fournisseur d’énergie SEB, a mené pas moins de 6 raids afin de saisir le matériel. Contrairement à leurs collègues anglais qui pensaient trouver une ferme de cannabis, c’est bien le matériel de minage qui a été ici ciblé. Le préjudice subi par la compagnie d’électricité a été estimé à plus de deux millions de dollars.

Une solution radicale, la destruction

Les autorités malaisiennes ont donc saisi 1 069 rigs de minage et ont décidé de les détruire de manière spectaculaire à l’aide d’un rouleau compresseur. Pour cela, ils les ont rassemblés dans une grande cour et afin de faire passer le message, la scène a été filmée.

Pendant les quelques secondes que dure la vidéo, on peut voir l’engin de chantier réduire à néant une quantité incroyable de matériel. Pour rappel, un rig moyen peut se trouver pour environ 600 dollars, ce qui signifie qu’au moins 500 000 euros de machine ont été détruits.

Les différents problèmes du minage

Le minage de la cryptomonnaie, à l’heure actuelle, pose plusieurs problèmes. Le plus flagrant d’entre eux est la pénurie et l’augmentation des prix des cartes graphiques qui sont souvent utilisées pour cet usage. Certes, il existe du matériel dédié performant et le minage à lui seul n’explique pas le manque de disponibilité de cartes graphiques. Cependant, il faut bien avouer que cela n’aide pas beaucoup les joueurs non plus qui sont en concurrence pour l’achat de matériel.

L’autre problème est la consommation énergétique. À l’heure où l’être humain cherche à réduire son impact sur l’environnement en contrôlant sa consommation (ou du moins, a pris conscience que cela était nécessaire), le minage de cryptomonnaie commence à être mal vu. À un tel point que la Chine a décidé de l’interdire sur son territoire, ce qui provoque un afflux sur le marché de cartes graphiques bon marché (mais pas forcément en bon état).

On estime à 110 milliards de kilowatts-heures la consommation électrique nécessaire au minage chaque année. À titre de comparaison, l’ensemble de la production d’énergie solaire aux États-Unis ne représente que 90 milliards de kilowatts-heures annuels.

Alors certes la destruction de ces 1 000 rigs ne pèsera pas lourd dans la balance, mais le message est passé. Si vous voulez miner, payez votre électricité.

Source : techradar