Accueil » Actualité » Des chercheurs fabriquent des drones à partir de feuilles d’ananas

Des chercheurs fabriquent des drones à partir de feuilles d’ananas

Des drones fabriqués avec des feuilles d’ananas font leurs premiers vols en Malaisie. Des chercheurs ont trouvé un moyen de recycler ce végétal d’habitude inutile pour le mettre au service de la technologie, et de l’agriculture.

Les feuilles d’ananas, qui ne sont pas comestibles, sont habituellement brûlées par les fermiers qui cultivent ces fruits. Mais grâce à ce projet innovant de drone semi-organique, elles leur rapportent maintenant de l’argent.

Un drone fabriqué à partir de feuilles d'ananas
Un drone fabriqué à partir de feuilles d’ananas – Crédit : Reuters

Le professeur Mohamed Thariq Hameed Sultan de l’Université Putra en Malaisie a développé une technique permettant de transformer les feuilles d’ananas en une fibre utilisable pour la fabrication de drones. Il utilise ce matériau pour créer le cadre de l’appareil seulement, les hélices sont elles toujours en plastique. Thariq explique que la fibre obtenue est à la fois légère et solide. Et bien sûr, moins chère que des fibres synthétiques classiques telles que le plastique.

Des drones biodégradables

Cette innovation représente également un avantage écologique évident. Elle exploite en effet un matériau organique abondamment disponible. Elle résout en outre les problèmes de déchets, puisque la fibre peut se biodégrader dans la nature en deux semaines seulement. Cette invention réduit par la même occasion la pollution de l’air causée par la procédure qui consiste à brûler les feuilles d’ananas après la récolte.

Mohamed Thariq Hameed Sultan et son équipe ont commencé à travailler sur ce projet en 2017. Plusieurs prototypes ont déjà été fabriqués. Ces drones peuvent voler jusqu’à 1000 mètres d’altitude et ont une autonomie d’environ 20 minutes, ce qui est très proche des performances habituelles des appareils qu’on trouve dans le commerce.

Une technologie au service des agriculteurs locaux

L’idée de ce projet est également d’aider les agriculteurs locaux. Grâce à cette technologie, ces derniers peuvent gagner un salaire complémentaire en vendant leurs feuilles d’ananas. Les chercheurs expliquent qu’ils envisagent de construire des versions plus grosses de ces drones. Ces derniers devraient permettre de transporter des capteurs qui pourront servir à l’imagerie aérienne pour le secteur de l’agriculture. Ces drones font partie d’un projet plus vaste de l’Université Putra dont l’objectif est de développer d’autres appareils technologiques composés de cette même fibre de feuilles d’ananas.

L’utilisation des drones est de plus en plus populaire dans le secteur de l’environnement. Après les drones qui remplacent les abeilles pour poléniser les fleurs, des chercheurs ont récemment équipé des papillons de nuit de capteurs de données environnementales.

Cet incroyable drone de 25 tonnes peut mettre des satellites en orbite

Source : Engadget