Accueil » Actualité » Ce nouveau plastique est 2 fois plus résistant que l’acier

Ce nouveau plastique est 2 fois plus résistant que l’acier

Des scientifiques du MIT ont publié une nouvelle recherche dans la revue nature. Leur objet de découverte : le 2DPA-1, un tout nouveau plastique deux fois plus résistant que l’acier, très facile à produire, qui bloque les gaz et qui conduit même l’électricité.

Superplastique 2DPA-1
Superplastique 2DPA-1 © Fast Company

Des scientifiques du MIT ont publié une nouvelle recherche dans la revue Nature cette semaine. Leur découverte porte un nom : le 2DPA-1, un superplastique deux fois plus résistant que l’acier lors des tests de charge (avec seulement un sixième du volume du matériau). Il est même capable de conduire l’électricité ou, plus incroyable encore, de bloquer des gaz, créant une barrière contre l’oxydation ou la pourriture. En outre, les brevets derrière 2DPA-1 sont déjà concédés sous licence à des entreprises privées.

À lire : PlasticARM, le processeur flexible et en plastique va-t-il supplanter le silicium ?

A-t-on enfin trouvé l’alternative au plastique ?

À l’échelle moléculaire, les polymères (AKA les plastiques) sont de petites molécules sinueuses qui se compareraient presque à des spaghettis. 2DPA-1 lui, organise ses polymères sous forme de disques plats, très reliés entre eux grâce à la liaison hydrogène. « C’est du Kevlar en 2D », explique simplement Michael Strano, un professeur du MIT, à Fast Company. Le Kevlar, le cousin chimique du 2DPA-1, est surtout connu pour son utilisation dans les gilets pare-balles.

Contrairement au graphène, le 2DPA-1 est facile à fabriquer en masse. « […] vous le mettez dans un bécher à température ambiante et nous pouvons fabriquer des kilogrammes de ce produit » indique le professeur. En d’autres termes, les conditions pour fabriquer du 2DPA-1 sont similaires à celles de la plupart des autres plastiques, ce qui pourrait faciliter sa production et son utilisation à plus grande échelle.

À lire : Transformer le plastique en carburant pourrait devenir simple avec un nouveau procédé

Selon Nat Geo, d’ici à 2050, toutes les espèces d’oiseaux marins mangeront du plastique régulièrement. Sur 6,9 milliards de tonnes de déchets plastiques produits en 7 ans, seul 9 % ont été recyclés, 12 % ont été incinérés et 79 % ont été accumulé dans des décharges ou dans la nature. C’est pourquoi il est vraiment urgent de trouver une alternative.

Mais en tant que matériau en soi, le plastique est incroyable : léger, solide… Il a permis le développement de l’électronique, de nos modes de transports, et sa production nécessite très peu d’énergie, contrairement au verre ou à l’acier. Même si c’est loin d’être idéal, un meilleur plastique pourrait nous permettre d’utiliser… moins de plastique, pour certains produits. Du moins, en théorie.

Source : nature