Accueil » Actualité » Il est Iron Man : il vole à 136 km/h dans sa combinaison imprimée en 3D !

Il est Iron Man : il vole à 136 km/h dans sa combinaison imprimée en 3D !

Un « Tony Stark » anglais vient de battre le record du monde de vitesse dans une combinaison volante autonome imprimée en 3D, exactement comme le célèbre héros volant de Marvel.

Iron Man fonçant dans les airs, ce n’est plus seulement du cinéma : un inventeur britannique, Richard Browning, vient de pulvériser son précédent record de vol dans une combinaison autonome en atteignant la vitesse en vol de 136 km/h (85 mph) à Brighton, au sud de l’Angleterre.

Image 1 : Il est Iron Man : il vole à 136 km/h dans sa combinaison imprimée en 3D !

Un drone vous suit ? DJI a une application pour le détecter

Après seulement deux tentatives et sous le contrôle très officiel du Guinness des Records, cet entrepreneur et inventeur anglais a battu le record du monde de vitesse d’une combinaison volante corporelle autonome. Après sa première tentative aller-retour entre un navire et le bout du célèbre quai de Brighton, l’Iron Man anglais a atteint 125 km/h, mais n’a pas souhaité en rester là. Sa seconde tentative a ridiculisé son record précédent de 52 km/h établi il y a deux ans.

Captain America pourrait faire son retour dans l’univers Marvel

Détail frappant, l’inventeur volant a suivi les traces de Tony Stark (le héros des Avengers de Marvel qui se cache derrière Iron Man) jusque dans sa façon de travailler. Pour atteindre ce nouveau record, il a œuvré pendant deux ans sur un nouveau modèle entièrement repensé qu’il a « intégralement imprimé en 3D afin de le rendre plus léger, plus résistant et beaucoup plus intelligent ». Le pilote dispose ainsi de la possibilité d’ajuster le niveau de puissance en plein vol.

Il faut le voir pour le croire :

Avengers Endgame : Nebula aurait pu mourir avec le Gant d’Infinité

D’après Browning, l’expérience est incroyable : « La sensation est vraiment grisante, vous sentez l’adrénaline couler dans vos veines quand vous frôlez les vagues. » Si la vitesse ne semble pas un problème, la navigation n’est toutefois pas à la portée du premier venu. « Quand vous filez aussi vite au-dessus d’une mer grise, il est vraiment difficile de juger de la vitesse. » Nous sommes impatients de voir ce qui se passera lorsque cet Iron Man anglais passera pour son prochain record la barre mythique des 88 miles à l’heure…