Accueil » Actualité » Israël déploie une tourelle de guerre alimentée par l’IA en Cisjordanie

Israël déploie une tourelle de guerre alimentée par l’IA en Cisjordanie

Nos confrères du média israélien Haaretz révèle aujourd’hui que l’armée vient de déployer une tourelle d’un nouveau genre dans la ville d’Hébron. Développée par Smart Shooter, cette dernière fonctionne grâce à l’IA. Elle permet de reconnaître automatiquement les visages et de disperser les foules.

Smart Shooter © Twitter, Vice
Smart Shooter © Twitter, Vice

Israël a déployé une tourelle télécommandée en Cisjordanie qui fonctionne grâce à l’IA. Le système a été installé au-dessus d’un point de contrôle de la rue Shuhada dans la ville d’Hébron, selon des vidéos de l’appareil et des reportages du média israélien Haaretz. Il a la capacité de tirer des grenades assourdissantes, des gaz lacrymogènes et des balles à pointe éponge.

La tourelle a été installée dans le cadre d’un programme pilote. Elle est destinée à être utilisée pour disperser la foule au poste de contrôle, qui a été le théâtre d’affrontements entre des manifestants palestiniens et l’armée israélienne.

Une arme d’un nouveau genre

« Dans le cadre des préparatifs améliorés de l’armée pour affronter les personnes perturbant l’ordre dans la région, elle examine la possibilité d’utiliser des systèmes télécommandés pour l’emploi de mesures approuvées de dispersion des foules. Cela n’inclut pas le contrôle à distance des tirs réels », a déclaré un porte-parole de l’armée israélienne à nos confrères.

La tourelle est la création de la société de défense israélienne Smart Shooter, une société qui travaille sur des systèmes d’armes autonomes. La tourelle fonctionne grâce à un système d’intelligence artificielle qui suit et verrouille ses cibles. Le marketing de son site Web l’appelle cela « One Shot, One Hit ». La société vante «  un matériel simple à installer couplé à un logiciel de traitement d’image avancé qui transforme les armes légères de base en armes intelligentes du 21e siècle ».

À lire : Ukraine : le QG du groupe Wagner détruit après la publication d’une photo sur Telegram

Israël a été le premier à utiliser des systèmes automatisés à des fins militaires, qui sont extrêmement controversés. Un système élaboré de caméras déployées en Cisjordanie est connecté à une base de données appelée Blue Wolf suit notamment les mouvements des Palestiniens surveillés. Hébron a été l’une des premières villes à utiliser ce système, qui permet aux autorités israéliennes d’identifier les personnes avant qu’elles ne présentent leur carte d’identité.

Précisons également que l’utilisation de balles à pointe éponge dans le maintien de l’ordre est également controversée. Les Palestiniens touchés par les munitions ont subi de sévères blessures, souvent permanentes, comme le relayent nos confrères sur place.

Source : Hareetz