Accueil » Actualité » Le SARS-CoV-2 est-il résistant aux températures élevées ?

Le SARS-CoV-2 est-il résistant aux températures élevées ?

Des chercheurs français viennent de mener une étude afin de savoir si le SARS-CoV-2 peut survivre à des températures élevées. Hélas, les résultats sont plutôt inquiétants et il se trouve que le virus serait plus résistant que prévu.

Image 1 : Le SARS-CoV-2 est-il résistant aux températures élevées ?
Crédit : Martin Lopez / Pexels

Alors qu’une partie des chercheurs du monde entier concentrent leurs efforts pour trouver un vaccin ou un médicament contre le Covid-19, une autre étudie le comportement de SARS-CoV-2, son mode de contamination et sa résistance. C’est sur ce dernier point que des chercheurs de l’Université d’Aix-Marseille se sont penchés. Leur étude a été publiée dans l’archive scientifique BioRxiv. Et si l’on en croit les résultats (l’étude n’a pas encore été évaluée par les pairs), Covid-19 ne serait pas une maladie saisonnière comme on pouvait le penser. Cette étude peut se révéler particulièrement utile pour les laboratoires du monde entier qui effectuent chaque jour des milliers de tests de dépistage du Covid-19. Sans oublier tous les autres qui recherchent des médicaments et des vaccins contre ce coronavirus. Toutes ces personnes manipulent le virus donc il faut s’assurer qu’elles en restent protégées.

70 vaccins anti Covid-19 sont en développement pour vaincre le virus

Le SARS-CoV-2 est détruit en 15 minutes avec une température de 92°C

Pour réaliser leur étude, les chercheurs ont infecté des cellules rénales de singe vert d’Afrique avec le virus. Les cellules ont ensuite été placées dans deux tubes à essai qui représentaient respectivement un environnement « propre » et un « sale ». L’environnement « sale » contenait des cellules animales afin de simuler une contamination comme elle aurait lieu chez un être humain. Les deux tubes ont été chauffés à 60 degrés Celsius pendant une heure complète.

Après vérification, il s’avérait que les souches du tube « sale » étaient toujours capables de se répliquer. C’est pourtant le même protocole qui a déjà été utilisé dans des laboratoires pour éliminer d’autres virus, Ebola y compris. Il faut également noter que le tube contenait une quantité élevée de SARS-CoV-2, ce qui renforce probablement sa résistance.

Le Covid-19 toucherait plus ceux qui n’auraient pas le vaccin BCG

À la suite de cette première expérience, les chercheurs ont augmenté la température jusqu’à ébullition pendant quinze minutes (92 degrés Celsius). Et là, SARS-CoV-2 était éliminé. Le souci, c’est qu’en cas de test de dépistage, la température élevée endommagerait l’acide ribonucléique (ARN) donc le résultat du test ne serait pas fiable. Pour cette raison, les chercheurs conseillent aux laboratoires d’utiliser des produits chimiques au lieu de la température pour neutraliser le virus.

Image 3 : Le SARS-CoV-2 est-il résistant aux températures élevées ?

Solimo – Savon pour les mains, 0% alcool (4x500ml)

11,99€ > Amazon

L’eau chaude ne suffit pas, il faut une réaction chimique pour éliminer le SARS-CoV-2

Bien que cette recherche soit centrée sur les conditions en laboratoire, rien ne nous prouve que le virus n’ait pas la même résistance à l’extérieur. Tant que ça n’a pas été prouvé scientifiquement, il est plus prudent d’agir comme si le virus était résistant aux températures élevées. Peu importe la température de l’eau avec laquelle vous vous lavez les mains ou des objets, n’oubliez pas que c’est une réaction chimique qui élimine le virus. Il faut donc toujours utiliser du gel hydroalcoolique, du savon ou tout autre désinfectant. Et non, le Covid-19 n’est probablement pas une maladie saisonnière que l’été va faire disparaître comme par magie.

6 nouveaux coronavirus découverts chez la chauve-souris, le risque de transmission n’est pas écarté

Source : BGR