Accueil » Actualité » Les États-Unis attaquent Google en justice pour abus de position dominante 

Les États-Unis attaquent Google en justice pour abus de position dominante 

Google se retrouve de nouveau dans le viseur de la justice américaine. Le département de la Justice des États-Unis et huit États viennent de déposer plainte contre la firme de Mountain View pour activité anticoncurrentielle et infractions à la loi antitrust américaine.

Google
Google de nouveau attaqué en justice (image libre)

Le département de la Justice des États-Unis (DOJ) et huit États américains viennent de déposer une plainte contre Google. Ils estiment que la firme de Mountain View est trop proéminente sur le marché de la publicité en ligne.

Pour le ministère, les pratiques anticoncurrentielles de Google ont « affaibli, voire détruit, la concurrence dans l’industrie des technologies publicitaires », a déclaré le procureur général américain, Merrick Garland.

Google de nouveau visé par la justice américaine pour pratiques anticoncurrentielles

La publicité en ligne représente la part du lion pour Google, qui jongle avec plusieurs milliards de dollars de revenus. La firme de Mountain View est sans conteste leader dans ce marché, même si la part des revenus publicitaires numériques totaux aux États-Unis est passée de 36,7 % en 2016 à 28,8 % en 2022, selon la société d’études de marché Insider Intelligence.

En revanche, pour le procureur général adjoint Jonathan Kanter, les actions de Google, en 15 ans, ont eu pour effet « d’éliminer les rivaux, de diminuer la concurrence, de gonfler les coûts de publicité, de réduire les revenus des éditeurs de sites Web, de contrecarrer l’innovation et d’aplatir le marché public des idées ».

Pour le ministère de la Justice situé à Washington, le comportement anticoncurrentiel de Google s’étend à trois domaines clés :

  • Google contrôle la technologie utilisée par presque tous les principaux éditeurs de sites Web pour proposer des espaces publicitaires à la vente.
  • Google contrôle le principal outil utilisé par les annonceurs pour acheter de l’espace publicitaire.
  • Google contrôle le plus grand marché d’annonces entre les éditeurs et les annonceurs.

À lire : Russie : Google écope d’une amende de 365 millions de dollars pour des vidéos sur l’Ukraine

La plainte, de près de 150 pages (voir en source), accuse Google d’infractions à la loi antitrust américaine. Elle vise à dénouer l’emprise monopolistique de Google sur le marché et à rétablir la concurrence dans la publicité numérique.

La plainte du ministère de la Justice demande au tribunal d’obliger Google à céder une partie de son activité publicitaire. De son côté, le géant de la tech juge, dans un post de blog, que les arguments du département de la Justice des États-Unis sont « erronés ». Pendant ce temps, Google est poursuivie en justice pour avoir diffusé près de 29 000 faux témoignages d’utilisateurs à la radio qui vantaient les avantages de ses smartphones Pixel.

Source : DOJ