Accueil » Actualité » Lotus Type 135 : la successeur de la version électrique du modèle Élise annoncée pour 2026

Lotus Type 135 : la successeur de la version électrique du modèle Élise annoncée pour 2026

Lotus a révélé les premiers détails de l’architecture E-Sports qui sous-tend son plan audacieux. Un projet devant se conclure en 2026 avec la « Type 135 », promise comme étant une toute nouvelle voiture de sport électrique.

Lotus projette en effet d’électrifier toutes ses futures voitures de sport. Elle a prévu de sortir quatre nouveaux modèles électriques entre 2022 et 2026. Le premier des modèles à sortir sera un SUV électrique. Quant à la voiture de sport biplace Type 135, elle est prévue pour 2026. Lotus l’a présentée pour la première fois récemment dans le cadre de l’annonce de sa stratégie à long terme. Encore sans nom, cette nouvelle voiture de sport servira effectivement de successeur électrique à l’Élise. Cette dernière s’est récemment retirée après 25 ans de vente. Elle forme maintenant le point d’entrée de la gamme de performances de la nouvelle ère de Lotus.

Design attendu de la 2026 Lotus type 135 - Crédits : Lotus Cars
Design attendu de la 2026 Lotus type 135 – Crédits : Lotus Cars

La plate-forme E-Sports n’a pas encore été dévoilée dans son intégralité. Mais nous savons déjà qu’elle sera basée sur un sous-châssis arrière léger abritant les batteries et moteurs. Annoncée comme étant 37 % plus légère que la structure équivalente utilisée par l’Emira, elle a été conçue dès le départ pour compenser le poids supplémentaire d’un groupe motopropulseur électrique et dans le but de reproduire les traits dynamiques typiques des modèles Lotus précédents.

2026 Lotus Type 135 bénéficiera de l’architecture E-Sports

La priorité absolue du Type 135 est de rester fidèle à la réputation de longue date de l’entreprise en matière de performances, légèreté et accessibilité. Matt Windle, le directeur exécutif de Lotus, a déclaré que l’agencement de batteries empilées utilisé pour le Type 135 donne « le contrôle de lacet et la stabilité que nous avons l’habitude d’installer sur les voitures » tout en permettant une « sensation de voiture de sport ». L’architecture E-Sports accueillera des groupes motopropulseurs à un ou deux moteurs allant de 469 ch à 872 ch. Cela signifie que la voiture de sport d’entrée de gamme contiendra presque le double de la puissance de l’itération la plus puissante de l’Élise.

Matt Windle a également déclaré que Lotus aurait du mal à proposer le Type 135 à un prix similaire à celui de l’Élise d’entrée de gamme. Néanmoins il a qu’une « baisse de prix significative  » du coût des matériaux et composants pourrait lui permettre d’être tarifé à l’extrémité supérieure de la gamme. Si nous nous refaisons à la gamme Exige, nous pouvons nous attendre à un prix compris entre 95 000 € et 120 000 €.

La plate-forme E-Sports aura d’énormes implications pour l’avenir de la gamme verte de Lotus, et elle se retrouvera également dans les modèles d’autres fabricants. La branche-conseil de la société, Lotus Engineering, est déjà en pourparlers avec les parties intéressées. Pour le moment seule Alpine, propriété de Renault, a déclaré publiquement son intention d’utiliser des fondements Lotus. Alpine collabore déjà avec Ethel sur le développement du châssis en vue de lancer un successeur électrique au coupé A110.

Même si elles coûtent plus cher en entretien, l’ère des voitures hyper-performantes est déjà largement amorcée. Même Lamborghini se lance dans une super-car hybride.

A lire aussi > Dans GTA V, un ancien designer de Ferrari crée une supercar jouable

Source : autocar