Accueil » Actualité » Marvel : Le reboot de X-Men révèle la plus grande erreur de Wonder Woman

Marvel : Le reboot de X-Men révèle la plus grande erreur de Wonder Woman

Le reboot X-Men démontre que Krakoa rentre totalement en opposition avec la terre des amazones dans Wonder Woman. Et leurs modes de vies respectifs fait émerger une grande erreur commise par Themiscyra.

En 2019, le reboot des comics X-Men montre les mutants du monde se rassembler pour vivre sur Krakoa, une nouvelle nation. Dès lors, Krakoa s’est efforcée de s’intégrer au reste du monde. Elle a fini par être reconnue par les dirigeants mondiaux comme légitime. Mais un contraste de taille apparaît alors avec Themiscyra, la terre légendaire de Wonder Woman. Contraitrement aux krakoans, les amazones sont isolées du reste du monde. Et cela induit des erreurs stratégiques dans les films comme dans les bandes-dessinées.

Quand le reboot X-Men pointe du doigt l'erreur de Wonder Woman
Quand le reboot X-Men pointe du doigt l’erreur de Wonder Woman – Crédit : Marvel Comics

En devenant un état souverain à part entière, Krakoa a ouvertement affirmé sa volonté de fusionner avec le reste du monde. Ce qui n’est absolument pas le cas de Themiscyra. Renfermée sur elle-même, la terre des Amazones ne parvient pas à anticiper les attaques extérieures et se met en danger.

Une différence stratégique de taille

Les X-Men comme Wonder Woman cherchent à se battre contre bon nombre de menaces externes. Mais leurs stratégies diffèrent à cause, notamment, de leurs modes de fonctionnement. Si Krakoa œuvre dans une permanente collaboration avec le reste du monde, Themiscyra adopte une toute autre stratégie. En effet, la terre de Wonder-Woman choisit volontairement une autarcie quasi volontaire. Si on en revient à la mythologie, les amazones ont toujours prôné une liberté totale, sans pacte de gouvernance. Mais ce choix discutable compromet fortement leurs défenses. En entrant en communication avec le monde extérieur, les amazones pourraient mieux comprendre les raisons poussant leurs ennemis à attaquer.

En raison de leur exclusion quasi volontaire, la nation des Amazones est souvent prise au dépourvu. Mal préparée face aux menaces externes, la terre ancestrale de Wonder Woman peine à se défendre correctement. Et cela apparait clairement dans les films comme dans les comics. Par exemple, dans le premier volet Warner, les amazones n’ont aucune connaissance de la première guerre mondiale qui frappe le monde entier. En ayant eu connaissance de cette catastrophe mondiale, les guerrières auraient pu riposter en préparant en amont une stratégie adéquate.

A l’inverse, les mutants X-Men anticipent toujours les menaces nouvelles. Les héros du monde ont été soutenus contre l’invasion de Knull et ses symbiotes. Et grâce à une communication accrue avec le reste du monde, Krakoa a largement pu anticiper cette attaque, sans aucune mauvaise surprise.

En s’appuyant sur ces exemples de taille, Wonder Woman pourrait finir par convaincre sa nation de revoir ses positions. En troquant l’isolement contre un pacte de défense solide avec le monde, Themiscyra pourrait éviter de nombreux déboires et déjouer plus facilement les plans funestes de ses ennemis !

Source : Screenrant

Wonder Woman 3 : Le film enfin officialisé !

.