Accueil » Actualité » Panne de toilettes dans l’ISS, les astronautes doivent porter des couches

Panne de toilettes dans l’ISS, les astronautes doivent porter des couches

Toutes les toilettes de la station spatiale internationale sont hors service. En attendant de trouver une solution, les astronautes de la station sont contraints de porter des couches ultra-absorbantes comme pendant leurs sorties extravéhiculaires ou durant le voyage dans la capsule Soyouz.

Les spécialistes du centre de contrôle au sol de la NASA ont reçu hier un message de « détresse » du commandant de la station internationale. Selon Luca Parmitano, toutes les toilettes de l’ISS sont hors services, et à moins de trouver une solution pérenne rapidement, les astronautes devront bientôt porter des couches

Image 1 : Panne de toilettes dans l’ISS, les astronautes doivent porter des couches

NASA : voici les combinaisons que porteront les astronautes sur la Lune et sur Mars

La station est actuellement équipée de deux toilettes. Les premières se situent dans la section américaine, et les secondes dans la capsule Soyouz. Ils sont rarement utilisés lorsque le vaisseau est arrimé à la station, et sert principalement pendant les voyages qui assurent la relève de l’équipage. Dans son message envoyé au centre spatial de Houston, Luca Parmitano précise que les toilettes américaines ne fonctionnent plus, et que celles du module russe sont pleines.

Les astronautes de l’ISS vont cuisiner avec un four anti-gravité

La situation peut faire sourire d’un point de vue terrien, mais l’équipage y est pourtant habitué. Pendant son séjour sur la station en 2016, l’une des premières missions de Thomas Pesquet a justement consisté à réparer les toilettes. D’autre part, les astronautes portent également des couches à chacune de leurs sorties extravéhiculaires, et pendant les voyages à bord de la capsule Soyouz.

Dès le début de la conquête spatiale, soulager ses besoins est rapidement devenu une priorité. Avec un vol de moins de deux heures, Youri Gagagarine n’a pas eu le temps de se confronter au problème, mais Alan Shepard n’a pas eu cette chance. Son lancement a dû être retardé de plus de quatre heures, et le premier américain à voyager dans l’espace a dû uriner dans sa combinaison. Pour les missions suivantes, la NASA a mis au point une technique efficace pour la petite commission, un peu moins pour la grosse. La retranscription de la mission Apollo 10 décrit une situation dans laquelle les astronautes John Young, Gene Cernan, et Tom Stafford sont confrontés à un problème d’étron flottant dans la navette.

Selon la NASA, la situation serait toutefois revenue à la normale, les toilettes de la section américaine seraient à nouveau opérationnelles.

L’ESA envisage de faire hiberner les astronautes pour les très longs trajets

Source : Sputnik News